LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'évolution politique en RDA et en Europe

Dissertation : L'évolution politique en RDA et en Europe. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  13 Février 2012  •  Dissertation  •  400 Mots (2 Pages)  •  719 Vues

Page 1 sur 2

Quelle aurait été la réaction du général de Gaulle le 9 novembre 1989 ? L'évolution politique en RDA et en Europe de l'Est l'aurait-elle surpris et quelle réponse politique aurait-il donne à la réunification des deux Allemagne qui se profile sur un rythme de plus en plus accéléré depuis l'hiver 1989-1990 ? Pour l'historien, ce type de questions paraît ressortir à la spéculation et cela à juste titre, dans une certaine mesure en tout cas. Pourtant même l'historien est habilité à se poser des questions de cet ordre en espérant aboutir à des réponses pertinentes, lorsqu'il s'agit d'une personnalité telle que Charles de Gaulle. Pourquoi ?

Comme tous les hommes politiques, le général de Gaulle était obligé d'accepter des compromis, de tenir compte de considérations relevant de la politique quotidienne, d'agir en tacticien, mais, comme pour tous les hommes d'Etat de grande envergure, sa politique ne se limitait pas à cela : elle dépassait largement le niveau du quotidien et possédait une vaste dimension historique qui impliquait à la fois la présence du passé et la perspective du futur. Si de Gaulle avait « une certaine idée de la France », il n'avait sans doute pas moins une certaine idée de l'Europe et de l'Allemagne. Si de Gaulle était, en tant qu'homme d'Etat, un homme qui élaborait ses projets à partir de réflexions basées sur de profondes références historiques, il était, en tant qu'homme politique, un pragmaticien réaliste. Si ce fait n'est pas toujours reconnu, c'est que de Gaulle a réussi étonnamment souvent a façonner la réalité selon ses propres conceptions : c'est ainsi qu'entre 1940 et 1944 il parvint à transmettre à ses partenaires et partisans politiques sa propre conviction qui était qu'il représentait la France véritable, la France libre, et qu'en 1958 il convainquit l'écrasante majorité des Français et même, parmi eux, de nombreux représentants de la IVe République tant combattue, que lui seul était capable de sauver la France en la sortant de la crise politique la plus grave qu'elle ait subie depuis la guerre, mais qu'il ne le ferait que s'il pouvait agir selon ses propres conceptions politiques et pourvu des pleins pouvoirs.

D'autre part, le général de Gaulle ne craignait pas de tirer les conséquences qui lui paraissaient s'imposer, s'il considérait ne plus avoir les bases nécessaires pour mettre en œuvre sa politique : c'est ainsi qu'en 1946 puis en 1969 il se retira de

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (52.7 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com