LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cours sur les Etats-Unis

TD : Cours sur les Etats-Unis. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  8 Janvier 2017  •  TD  •  2 720 Mots (11 Pages)  •  316 Vues

Page 1 sur 11

    Les États-Unis sont l'un des pays les plus imposant au monde par sa superficie, englobant 320 millions d'habitants. Ils se déclarent dépendants du Royaume-Unis depuis 1776. Les États-Unis ont souvent opter pour la sécurité à l'intérieur de ses frontières, plutôt que de s'étendre à l'international. La doctrine Monroe adoptée dès 1923, rejette toute intervention européenne sur le continent américain en échange de quoi les États-Unis excluent toute intervention en Europe. Ce principe se définie par le slogan « l'Amérique aux Américains » délimite donc l'influence des États-Unis sur le monde. 2 principes sont également fondateurs des États-Unis : l’isolationnisme qui est un principe selon lequel un pays refuse d'intervenir militairement ou politiquement dans les affaires d'un autre pays, et le messianisme qui est un principe destiné à s'ouvrir plus sur le monde afin d'apporter la démocratie et la paix.  Après 1823, c'est un discours messianique que développe la Nation. Un journaliste new-yorkais parle de la « destiné manifeste », il s'agit de la croyance en une mission des États-Unis d'exporter un modèle démocratique et de paix sur le reste du monde. La puissance étasuniennes dépends donc de 3 principes, la puissance étant la capacité d'un état à influer et à imposer sa volonté à d'autres états. Cette puissance prend différents aspects à la fin du 20ème siècle, avec une nouvelle façon d'envisager les rapports au monde : le soft power étant une manière indirecte d'exercer leur puissance, et le hard power, il s'agit de la puissance économique et militaire. Ainsi, il s'agit d'étudier les évolutions des États-Unis de 1918 à nos jours. Comment les États-Unis sont-ils intervenus sur la scène mondiale et à l'organiser à son avantage ? D'une part, ils font une première entrée dans le monde de 1918 à 1941, d'autre part, ils exercent sur le monde un modèle idéologique entre 1941 et 1991, et enfin une puissance fragilisée depuis 1991 à nos jours.

 D'une part, une entrée dans le monde à partir de 1918 est ambiguë mais indéniable. Tout d'abord, c'est en 1917 que le président Thomas W. Wilson engage son pays dans le Première Guerre Mondiale, une entrée d'ailleurs plutôt tardive, qui renonce à la politique édictée par Thomas Jefferson de non-engagement. Pour la première fois depuis des siècles, des armées non-européennes interviennent sur le vieux Continent. Avec l'effort de guerre, il devient la première industrie du monde. A la fin de la guerre, il se retrouve aux côtés des vainqueurs, et le président Wilson impose ses vues aux Européens dans son discours « les 14 points » et opte pour une politique messianique mais garde des idées isolationistes. Le dernier point de ce discours est fondateur de la SDN (la société des Nations), qui se doit garantir une paix mondiale. Cependant, en 1920, le refus de modifier la Chartres de la SDN, la principale puissance mondiale se retire dû au retour d'une politique isolationniste alors même que l'un des fondateurs est le président Wilson lui-même. Au total, les États-Unis refuse dès lors leur rôle dans l'ordre mondial mis en place après-guerre. En définitive, l'élection du républicain Warren Harding dont le slogan est « América First » donc un retour à l'isolationnisme marque la fin de la volonté de se mêler des affaires européennes. Les années 20 sont cependant poussées par une volonté d'ouverture et de prospérité économique. Elles sont le symbole de la contradiction. Dès lors, un profond antisémitisme, ainsi qu'une peur des rouges et une xénophobie vers les Asiatiques entraîne de nouveau des idées isolationnistes. Ces idées s'expriment par la montée des taxes douanières et la création d'organisation raciste. C'est également à ce moment que l'économie connaît une très forte croissance et le pays investi contradictoirement à l'étranger ce qui permet une stabilisation nationale. En 1929, le crash boursier de Wall-street en octobre 1929 renverse l'économie américaine qui était en vigueur.  Les États-Unis rentre alors dans la Grande Dépression. Pour se relever face à cette crise, le président Roosvelt choisi le choix d'un repli dans les frontières nationales car il est persuadé que la solution à ce problème n'est pas internationale. Il met alors en place la politique du « New deal » consistant à aider les couches sociales les plus et lutte contre le chômage. Mais Roosvelt décide de la participation des Etats-Unis à la SDN en reconnaissant l'URSS. Il reste tout de même prudent, conscient que les citoyens de sont pas prêt à entrer dans une nouvelle guerre. Les tensions en Europe montent mais Roosvelt tient à maintenant un profil neutre, comme le faisait Goerges Washington. La SDN est finalement le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale.

 Les États-Unis exercent sur le monde un modèle idéologique entre 1941 et 1991. En effet, la politique isolationniste se voit une nouvelle fois atténuée par la clause de Clash and Carry qui réouvre un échange maritime dans le but de préserver les démocraties. La réélection du président Rousvelt le conduit à mettre en place le programme Prêt-Bail  en mars 1941. Il consiste à fournir aux pays amis du matériel de guerre sans intervenir directement dans le conflit (avant l'entrée en guerre des États-Unis), mettant fi a leur neutralité.  Les Etats-unis deviennent alors l'arsenal des Démocraties. L’attaque japonaise sur Pearl Harbor en 1941 précipite leur entrée dans le second conflit mondial  et met un terme à cette  politique isolationniste déjà quelque peu réduite. C'est alors que le pays fourni un effort de guerre colossal poussé par le programme de Victoire instaurée par le président. La même année, le ce dernier signe avec Wiston Churchill la Charte de l'Atlantique remettant ainsi à l'avant les principes énoncés par Wilson en 1918. Aux lendemains de la 2nde Guerre mondiale, les EU détiennent 2/3 du stock d'or mondial représentant ainsi environ la ½ de la production mondiale et le président des États-Unis reprend le messianisme wilsonien. L'engagement dans le conflit a effacé les traces de la crise de 1929.  Les EU ont cette fois l'intention de mettre en place une gouvernance mondiale pensée suivant les principes fondateurs de leur modèle idéologique : le capitalisme libéral et la démocratie. C'est lors de la conférence de Sans Francisco EN 1945 que la SDN succède à L'ONU (Organisation Des Nations Unies). Durant cette période, le pays détient 65% du stock mondial en or et réorganise le commerce mondial avec la fondation des Banques Mondiales. C'est grâce à l'effort de guerre que les États-Unis sorti de la crise entre dans une nouvelle ère qui connaît un développement économique spectaculaire. Ils assument pleinement le rôle de la puissance dans le but d'assurer une stabilité mondiale. Néenmoins, ces espoirs de paix sont détruit avec la fin de la Seconde guerre Mondiale, où les rivalités entre l'URSS et les Etats-Unis apparaissent au grand jour. L’Allemagne est en ruine et le vieux continent largue la première bombe nucléaire sur la Japon. Truman , le successeur de Rooslvet, met au point la doctrine de l'endiguement efface les espoirs d'une paix universelle par le droit roosveltiens. C'est alors que commence une lutte engagée contre le communisme aidé par le plan Marshall créé en 1947. Il s'agit ici d'aider financièrement différents États de l'Europe pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la Seconde Guerre mondiale. L'OTAN est ainsi créée, dont le but premier est d'assurer la défense commune des membres du traité contre les menaces extérieures, et ainsi assurer une stabilité. C'est le début de la guerre froide et commence ici une vraie chasse aux communistes et à leur partisans, très poussée et peut faire entorse aux valeurs du pays. Mais cela s'explique par la néssaissité de défendre le « monde libre ». Le président truc mal ainsi que son successeur ICE and a Way N'hésite plus à faire intervenir l'armée à fin de stopper l'avancée du communisme. Une première intervention militaire se fait lors du blocus de Berlin puis lors de la guerre de la corée. Malgré la volonté de Nikita coup de chef de stabiliser les tensions existantes entre le bloc est est le bloc Ouest, les tensions ne cesse de s'accroître. Elles connaissent le rap Auger au début des années 60. Lors ce que le président Kennedy un store une politique de grande fermeté. Lors de la crise de Cuba en 1962 lu RSS recul. Après si tu crise la détente ce mail finalement en place ainsi la puissance des États-Unis s'impose officiellement dans un monde bipolaire. Ali sud de la crise de Cuba les deux blocs prennent conscience du danger de l'affrontement direct et de la nécessité de ne pas combattre directement l'adversaire. Un équilibre de terreur se met alors en place. Le président truc mal ainsi que son successeur ICE and a Way N'hésite plus à faire intervenir l'armée à fin de stopper l'avancée du communisme. Une première intervention militaire se fait lors du blocus de Berlin puis lors de la guerre de la corée. Malgré la volonté de Nikita coup de chef de stabiliser les tensions existantes entre le bloc est est le bloc Ouest, les tensions ne cesse de s'accroître. Elles connaissent le rap Auger au début des années 60. Lors ce que le président Kennedy un store une politique de grande fermeté. Lors de la crise de Cuba en 1962 lu RSS recul. Après si tu crise la détente ce mail finalement en place ainsi la puissance des États-Unis s'impose officiellement dans un monde bipolaire. Ali sud de la crise de Cuba les deux blocs prennent conscience du danger de l'affrontement direct et de la nécessité de ne pas combattre directement l'adversaire. Un équilibre de terreur se met alors en place. Concient du risque qu'une troisième Guerre Mondiale pourrait causer, Les Etats-Unis souhaite passer par le dialogue afin d'éviter un nouveau conflit mondial. En 1963, la procédure du Téléphone Rouge est mise en place. Les accords d'Helsinki en 1975 réunit 33 pays dont les Deux Grands et afirme la liberté des droits de l'homme qui servira de référance aux dissidants soviétiques. Les accords de SALT sont signés afin d'éviter des dépenses millitaire astronomique trop importante. La rivalité entre les deux bloques se poursuit donc dans l'espace.

...

Télécharger au format  txt (17 Kb)   pdf (111.3 Kb)   docx (300.3 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com