LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Première Guerre Mondiale, une guerre marquée par la violence de masse

Étude de cas : La Première Guerre Mondiale, une guerre marquée par la violence de masse. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  29 Janvier 2018  •  Étude de cas  •  903 Mots (4 Pages)  •  451 Vues

Page 1 sur 4

La Première Guerre Mondiale est une guerre marquée par la violence de masse.

Cette grande guerre débute le 28 juillet 1914 en Europe suite à l'assassinat de l’archiduc autrichien François-Ferdinand à Sarajevo par un jeune serbe nationaliste et se termine le 11 novembre 1918 quand l’empire austro-hongrois puis l’Allemagne demandent un armistice successivement le 4 novembre et le 11 novembre 1918 ce qui mettra fin au conflit.

Notre thème aborde la violence de masse qui est une violence, déployée par un état ou une armée, qui vise à tuer ou faire souffrir un grand nombre de personnes, soldats ou civils.

Nous essayons donc de trouver en quoi la première guerre mondiale a été marquée par une grande violence en masse, par de la destruction et comment la propagande et la technologie ont participé à la destruction de l’ennemi.

Dans un premier temps, nous proposons de démontrer les violences subies par les militaires, puis nous aborderons les violences subies par les civils et enfin nous serons amenés à étudier les différents moyens utilisés par les gouvernements pour détruire l’ennemi.

Tout d’abord, lorsqu'on s’intéresse aux soldats de cette guerre, la première chose qui nous choque le plus sont les chiffres : plus de 9,7 millions de soldats tués et plus de 21,2 millions blessés. Des millions de soldats ont été mobilisés, les généraux utilisaient des hommes en croyant bénéficier de réserves inépuisables. Les fronts ne bougeaient pas, donc les armées restaient dans des tranchées qui étaient marquées par des obus, des mitrailleuses, des fusils grenades, des gaz toxiques ou même par des lance-flammes. En résumant, la terreur de se faire tuer par l’ennemi était constante. Les combats étaient quotidiens, marqués par des assauts répétés, des pilonnages intensifs de l’artillerie, et par l’usage des gaz mortels. Les batailles étaient gigantesques et ceux qui y ont combattu affirment sans cesse qu’elles paraissent ne jamais se terminer. La brutalisation des formes de la guerre n’a fait qu’empirer les choses et a fait des soldats des machines à tuer sans pitié, qui ne s'arrêtaient que par la mort. La quantité de morts est effroyable: les soldats sont de la chair à canon. C’est pour cela qu’on dit que la violence de masse concerne avant tout les militaires.

Deuxièmement, on abordera les violences commises contre les civils. Encore une fois, les chiffres choquent: plus de 8 millions de morts civils. Les populations des pays impliqués dans cette guerre ont énormément souffert des atrocités commises lors de ce grand conflit militaire. Les civils ont été victimes de cette guerre de plusieurs manières: invasions, bombardements, souffrances affectives, exterminations, persécutions, exécutions, viols, atteintes aux personnes et aux objets, etc...

Un grand exemple des atrocités commises contre les civils est sans doute celui d’un des plus grands crimes commis par l’humanité, c’est à dire celui du génocide contre les arméniens de 1915 commis par les Turcs où plus d’un million de civils Arméniens ont été tués, soit les 2/3 de la population arménienne dans l'Empire ottoman. Ou encore des exécutions de masse comme lors de l'évasion de la Belgique par les Allemands où l'emploi

...

Télécharger au format  txt (5.8 Kb)   pdf (43.6 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com