LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Origines Des Institutions Francais (Cours Histoire Du Droit)

Dissertation : Les Origines Des Institutions Francais (Cours Histoire Du Droit). Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  13 Janvier 2013  •  8 201 Mots (33 Pages)  •  501 Vues

Page 1 sur 33

CHAPITRE I : La gaule romaine :

SECTION 1 : la gaule romaine :

I. Les gaules avant la conquête romaine :

Les gaules vont du nord de l’Italie jusqu’à l’actuel frontière avec l’Espagne, et de l’actuel sud de la France jusqu’à la Belgique actuel. Les romains vont nommer ces territoires : les gaules, en latin galliae.

Les celtes : ont des points communs

• sur le plan culturel : religion commune : le druidisme, la langue : le celtique (mais également le grecs car c’est la langue du commerce).

• Sur le plan social les celtes sont divisés en clans

• Sur le plan politique les peuples celte sont organisés en deux organisation politique avec celle qui est évolué les oppida (=place forte) et une autre moins évolué où le pouvoir se trouve entre les mains du chef militaire locale

II. La conquête romaine des gaules :

IIIe siècle avant JC : Rome = politique de conquête de l'Italie. S'attaquent à la Gaule cisalpine et transalpine

Ier siècle avant JC : César veut conquérir l'ensemble de la Gaule opposition par cités celtiques du centre de la Gaule s'allient avec Vercingétorix

-52 à Alésia Capitulation. La Gaule romanisation = différentes provinces romaines = assimilation

Invasion stratégique pour se protéger contre le peuple germain = écran

III. L’administration provinciale de la gaule :

Division en 4 de la gaule : Province narbonnaise + les trois Gaules ( Lyonnaise, l’Aquitaine, et la Belgique.)

 Appartenance à empire romain = veulent que les gaulois soient citoyens romains.

Le gouvernement colonial

La province = Gouverné par haut magistrat romain : a le pouvoir de commandement suprême : l'imperium. Organise la justice, gouverne la province au nom de Rome + perçoit des impôts.

+ Elites gauloises locales exerce le pouvoir au nom de Rome(promesse de citoyenneté romaine)

 La conception de citoyenneté : un instrument pour romaniser (assimilation).

Le Conseil des trois Gaules

Auguste devient Empereur = nécessité de légitimer son pouvoir politique  Le culte impérial.

Conseil des trois ordres composé d’élites gauloises :

Gérer les problèmes de religion entre les provinces pour créer une choésion + les romaniser

+organiser des cérémonies de culte

SECTION 2 : la gaule chrétienne :

I. Des persécutions à la religion d’état :

A. La persécution des chrétiens :

Religion romaine : paganisme, = polythéiste

 Dieux intégrés à la vie de la cité. Avant grandes décisions consultent les auspices = recherchent la protection , en échange culte des dieux.

La religion Chrétienne : distinction entre la vie terrestre/ céleste, = strict partage entre le pouvoir politique et la sphère religieuse.

PB : Le Chrétien + citoyen romain = deux maîtres : l'empereur et Dieu

Chrétiens prônent détachement au monde séculier plus important la vie après la mort + préceptes chrétiens en contradiction avec la politique impériale : ils refusent de prêter un serment de fidélité à l'empereur, refusent de servir dans l'armée romaine, remettent en question l'esclavage

Christianisme Obstacle obéissance des Chrétiens à Empereur = persécutés.

IIIe siècle après JC : Persécutions importantes : les Romains non chrétiens se déchaînent leur reprochant les Crise politique, économique et militaire a cause du refus d'honorer la religion romaine.

Le pouvoir politique réagit, les églises sont détruites, les biens confisqués, les membres du clergé arrêtés ; le culte chrétien est alors interdit sous peine de mort.

B. La reconnaissance du christianisme :

- En 312 : conversion au christianisme de l’empereur Constantin.

- En 313 cet empereur prend l’édit de milan reconnait officiellement le christianisme qui devient alors une religion licite.

- En 380 : édit de Thessalonique => christianisme la religion d’état.

II. L’organisation de l’église :

A. Les communautés locales :

La communauté chrétienne est sous le gouvernement de l’évêque

- Chef unique

- un évêque par ville

- élu par les membres de cette communauté.

Il a un rôle :

- religieux

- politique

- disciplinaire

 relais du pouvoir impériale

B. Les instances hiérarchiques supérieures :

Au-dessus des évêques il y a des archevêques

Fonction :

- religieuse

- disciplinaire : il juge les évêques coupable d’une faute, et est aussi le juge d’appel des décisions de l’évêque.

Certains évêchés en raison de leur ancienneté vont jouir d’un prestige particulier il y en a 5 et à la tête de ces évêché on trouve le patriarche. (4 en Orient et 1 dans la partie occidentale)

C. La reconnaissance de tribunaux propres :

Pendant les persécutions les chrétiens réglaient leur litiges entre eux saint Paul avait conseillé aux chrétiens de ne pas porter leur litiges devant les tribunaux de l’empereur

...

Télécharger au format  txt (52.5 Kb)   pdf (433.6 Kb)   docx (33.4 Kb)  
Voir 32 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com