LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La mise en œuvre du génocide des juifs et des Tsiganes pendant la seconde guerre mondiale 1939-1945

Dissertations Gratuits : La mise en œuvre du génocide des juifs et des Tsiganes pendant la seconde guerre mondiale 1939-1945. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  23 Avril 2014  •  778 Mots (4 Pages)  •  702 Vues

Page 1 sur 4

Composition : la mise en œuvre du génocide des juifs et des Tsiganes pendant la seconde guerre mondiale 1939-1945.

I. 1939-1942 : Enfermement, violences et massacres en Europe de l’Est

a. 1939-1942 L’Europe de l’Est conquis par l’Allemagne nazie (contexte)

b. Les premières déportations et la formation des premiers ghettos notamment en Pologne dès 1939

c. Les « Aktions » des Einsatzruppen sur le front de l’Est

II. 1942-1945 : La solution finale : l’industrialisation de la mort de masse

a. Conférence de Wansee et ouverture des camps d’extermination : des industries de la mort

b. Une organisation scientifique de la production : du convoi à la chambre à gaz (tri, marquage, unité de mise à

mort, hiérarchie du camp…)

c. L’homme devient la matière première et/ou la main d’œuvre pour les industries allemandes

III. Bilan et responsabilités de la mise en œuvre

a. Un génocide à l’échelle de l’Europe entière :

La guerre d’anéantissement menée par l’Allemagne nazie a radicalisé le racisme extrême des nazis envers les populations juives

et tsiganes. La domination du Grand Reich sur l’Europe à partir de 1942 permet la mise en place de la solution finale à l’échelle

européenne. L’installation des principaux camps de la mort en Pologne n’est pas le fruit du hasard. La Pologne est au cœur du

Grand Reich et constitue ainsi un point central pour acheminer les juifs européens. Le nombre total de victimes du génocide est

très important : entre 5.1 et 5.8 millions de juifs et 240 000 tsiganes. L’année 1942 totalise à elle seule 3 millions de morts. C’est

en Europe de l’Est que les chiffres des victimes sont les plus élevées. La communauté juive polonaise disparaît presque

totalement. De fortes inégalités existent entre les pays. En France, la part de la population juive exterminée atteint par exemple

27%. Cette extermination de masse n’est possible que l’action de bourreaux et de complices.

b. Bourreaux et complices du génocide

La volonté d’exterminer les populations juives est au cœur de l’idéologie nazie. De nombreux discours des responsables du

régime témoignent de cette volonté. C’est la SS sous la direction du Reichsfürher SS Heinrich Himmler qui est chargée de

l’organisation et de la mise en œuvre du génocide. Ce sont les SS qui encadrent les Einsatzgruppen et les camps d’extermination.

C’est la SS qui organise les déportations, les quotas, le calendrier. Mais, le génocide nécessite la complicité et la participation

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (76.4 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com