LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cours: Démographie et mouvements de populations : les hommes et leurs lieux géographiques

Recherche de Documents : Cours: Démographie et mouvements de populations : les hommes et leurs lieux géographiques. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2011  •  4 271 Mots (18 Pages)  •  1 577 Vues

Page 1 sur 18

Chapitre 1 : Démographie et mouvements de populations : les hommes et 

leurs lieux géographiques

I- La croissance démographique et ses enjeux :

A) Une croissance générale mais différenciée :

1) Croissance démographique, explosion et ralentissement :

C'est dans la seconde partie du 18ème siècle que l'on voit la croissance démographique évoluer sans une épidémie (due au piège du malthusianisme ou au manque d'hygiène) qui la suit.

Elle concerne l'Europe de l'Ouest en premier lieu, puis s'accélère en même temps que la révolution industrielle. Elle atteint le Japon au 19ème siècle.

Taux de croissance démographique au 19ème siècle = 0.5% par an

Taux de croissance démographique au 20ème siècle = 1% par an (accélération)

Taux de croissance démographique des années 1960-1970 = 2% par an = doublement de la population en 35 ans(seconde explosion démographique)

1900 : 1.5 Milliards d'individus

1950 : 2.5 Milliards d'individus

2007 : 6.5 Milliards d'individus

Au 20ème siècle, la croissance démographique s'étend aux pays non occidentaux : principalement les colonies. L'essentiel de cette croissance se retrouve désormais dans le tiers monde. Sur la totalité du siècle, la population a quadruplée. Depuis les années 1980, il y a un ralentissement de la croissance démographique mondiale.

Taux d'accroissement : 1,4 % par an

Dans les années 1960-1970 : Indice Synthétique de Fécondité ISF = 5

Aujourd'hui : Indice Synthétique de Fécondité ISF = 2,7

Prévision 2100 : 10 Milliards d'individus

Cependant, la croissance continue : il y a un phénomène d'inertie démographique provenant essentiellement de l'importance de la population jeune.

2) Les rythmes de croissance au "Nord" :

Le décollage démographique des pays du Nord se produit au 19ème siècle. On l'appelle dans les années 1930 la révolution démographique. On observe fin 19ème début 20ème une décélération démographique. En effet, dans beaucoup de pays du Nord, l'ISF est inférieur à 2,1. Il y a un accroissement de l'espérance de vie et un vieillissement de la population. Ce sont des tendances de longue durée. Le baby boom n'est qu'un sursaut conjoncturel et n'a pas contrarié cette tendance lourde.

Cela entraîne une baisse de la part relative des pays du nord.

L'Europe en 1900 regroupe 1/4 de l'humanité.

L'Europe aujourd'hui regroupe 1/8 de l'humanité. (la révolution démographique des pays du sud explique cela)

    

3) Les rythmes de croissance au "Sud" :

Les pays du sud connaissent une croissance puis une explosion démographique dès le premier tiers du 20ème siècle. Cela est du à :

-Une baisse de la mortalité beaucoup plus rapide que cela le fut au Nord : les pays du Sud ont importé : des vaccins, une baisse de la mortalité infantile.

-La natalité reste élevée, voire s'accru grâce à la prise en charge de la maternité et la diminution des fausses couches.

Taux d'accroissement naturel des pays du Sud : 2-3% par an

3% correspond au doublement de la population en 23 ans.

Dans ces pays, les situations sont diverses : la Chine et l'Amérique latine sont sorti de la transition démographique. La plupart des pays d'Asie et d'Afrique du Nord sont dans la phase 2 (décélération) de la transition démographique.

B) De la "révolution démographique" à la "transition démographique" :

1) Le modèle catastrophiste : la "Bombe Population" :

Il y a une forte croissance démographique à la seconde moitié du 20ème siècle. On craint donc la "bombe démographique" : c'est le modèle malthusien réactualisé. Il est préconisé une régulation incitative, voire autoritaire (recours à la contrainte).

Le rapport "Meadows" publié par le club de Rome.

En toile de fond de cette analyse il faut se rendre compte que la période 1960-1970 est le maximum historique démographique, d'où les inquiétudes que cela a pu provoquer. Il y a eu depuis une décélération. Les projections alarmistes des années 1960 ont donc été revues à la baisse aujourd'hui.

2) Le concept de "transition démographique" :

On s'efforce de bien faire le lien entre démographie et révolution économique, scientifique, culturelle. Il s'agit d'expliquer le passage d'un équilibre démographique ancien à un équilibre démographique moderne.

Les facteurs explicatifs :

-Révolution en agriculture, Hygiénisme, médecine, vaccination.

-Transformation des mœurs : évolution vers la famille nucléaire (Père, mère, un enfant).

3) Les variations de la "transition démographique" :

Il y a des différences notables dans les rythmes : un pays qui a été en retard démographique va rapidement s'accroître, cela s'explique par les techniques anti-mortalités qui en arrivant d'un seul coup dans un pays en retard démographique va faire que la population augmente plus qu'en Europe, ce qui provoque d'importants décalages.

C) Les politiques démographiques et la maîtrise de la croissance :

1) Le facteur démographique,

...

Télécharger au format  txt (29.1 Kb)   pdf (276 Kb)   docx (24.5 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com