LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Mutations De La Population Active En France Depuis Les Années 1960

Documents Gratuits : Les Mutations De La Population Active En France Depuis Les Années 1960. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  12 Décembre 2012  •  1 045 Mots (5 Pages)  •  1 104 Vues

Page 1 sur 5

COMPOSITION D’HISTOIRE Sujet : Les mutations de la population active en France depuis les années 1960

Depuis les années 1960, la France a connu des évolutions mais aussi des déclins sans précédents qui ont changé la face du monde du travail. On appelle population active, celle qui travaille ou qui est à la recherche d’un emploi. En quoi les mutations de la population active témoignent-elles, entre essor, diversification et crises, des transformations des modes de travail en France de 1960 à nos jours ? Nous étudierons d’abord la mutation du secteur primaire puis le secteur secondaire avec ses diversifications et crises puis le secteur tertiaire et sa place grandissante dans l’économie.

De 1960 à nos jours, la population active ne cesse d’augmenter, elle passe de 20millions en 1962 à 28.3 millions de personnes en 2010 dont 2.7 millions de personnes sont au chômage (selon l’INSEE). Les secteurs de la population active sont les suivants : le secteur primaire, secondaire et tertiaire. Ces secteurs ont subi de grands bouleversements. –Le secteur primaire a considérablement reculé, on passe de 3millions d’agriculteurs en 1968 à 800000 aujourd’hui. Les paysans s’effacent progressivement, cela est dû à l’exode rural qui s’accélèrent et au travail agricole qui se met au pas de l’industrie, à laquelle elle emprunte ses sources d’énergies et ses dernières découvertes. En effet, l’agriculture se modernise grâce aux nouvelles technologies qui permettent une hausse des productions et des rendements. Cette évolution a été accompagnés par l’Etat et par l’Union Européenne (avec la PAC) qui ont encouragé les départs en retraite et n’ont cessé de promouvoir une agriculture moderne et productive. On est passé d’un France paysanne et rurale à l’avènement de la société industrielle.

Jusqu’en 1930, la France fait appel à une main d’œuvre étrangère car elle est confrontée à une pénurie de main-d’œuvre surtout dans le domaine de l’industrie. Entre 1850 et 1930, les ouvriers sont au cœur du processus d’industrialisation et le monde ouvrier progresse jusque dans les années 1970 avant de reculer. Après 1974, l’Etat, avec la crise économique, décide de stopper l’immigration car elle n’a plus besoins de main-d’œuvre. A partir des années 1980, le nombre des ouvriers recule à l’heure de la tertiarisation accélérée de l’économie française et de la désindustrialisation de certaines régions. Le secteur secondaire a connu son maximum d’actifs en 1975 avec plus de 8 millions d’ouvriers. Aujourd’hui ils ne sont plus que 5 millions soit 20% de la population active totale. Il n’y a pas que la baisse du nombre, certains métiers du secondaire ont complètement disparu comme les mineurs avec les innovations, d’autres ont diminué considérablement comme les cheminots ou les métallurgistes ce qui amena la crise du monde ouvrier. Cette crise s’explique en partie à cause de la délocalisation des usines qui se fait dans les pays où la main-d’œuvre est peu couteuse et productive. Le chômage est la conséquence la plus dramatique de la délocalisation du à la désindustrialisation. En 2009, le taux de chômage en France est de9.1% chez les ouvriers et il est de

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (78.9 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com