LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Turquie, Syrie et Irak : y aura-t-il une guerre de l'eau ?

Cours : Turquie, Syrie et Irak : y aura-t-il une guerre de l'eau ?. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2014  •  Cours  •  314 Mots (2 Pages)  •  334 Vues

Page 1 sur 2

Turquie, Syrie et Irak : la guerre de l’eau aura-t-elle lieu ?

25-11-2008 dans Matrices stratégiques

Conçu dans les années 1980, le projet d’Anatolie du Sud-Est (1) est un projet d’aménagement du Sud-Est anatolien mené par le gouvernement turc. Il consiste essentiellement à irriguer 1,7 million d’hectares de terres arides à partir d’un vaste système de barrages destiné à capter les eaux du Tigre et de l’Euphrate. Ce projet est gigantesque : à terme, ce n’est pas moins de 22 barrages et 19 centrales hydroélectriques qui doivent être construites au total (2). Les objectifs affichés par les architectes du projet sont particulièrement ambitieux. Il s’agit de mettre l’eau au service du développement et de la modernisation de la Turquie dans le but de tirer partie de ses ressources naturelles, en eau et en terre, et ainsi de dynamiser une région, le Sud-Est anatolien majoritairement peuplé de Kurdes, meurtrie par les conflits. Le projet de barrage doit en outre permettre au pays de répondre aux défis que lui pose son dynamisme démographique : en 13 ans la population turque a augmenté de 15 millions de personnes et dans 15 ans, on estime que la Turquie devrait compter environ 85 millions d’habitants. Les aménagements le long du Tigre et de l’Euphrate sont censés permettre le développement de l’agriculture nationale tout en fournissant en eau les grands centres urbains qui font un usage intensif de cette ressource.

Depuis le début des travaux, certains commentateurs s’inquiètent des possibles tensions qu’ils pourraient engendrer à terme entre la Turquie et ses voisins. En effet, grâce aux barrages, Ankara détourne une grande partie des eaux du Tigre et de l’Euphrate pour ses propres projets : les pays en aval, l’Irak et la Syrie, craignent ainsi de voir le débit de ces deux fleuves sur leurs territoires diminuer et de se trouver priver de leurs principales ressources hydrauliques (3). Irakiens et Syriens ont multiplié

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (46.4 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com