LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etat, Ethnie Et Territoire En Afrique

Dissertations Gratuits : Etat, Ethnie Et Territoire En Afrique. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  17 Décembre 2013  •  1 968 Mots (8 Pages)  •  534 Vues

Page 1 sur 8

Etat, ethnie et territoire en Afrique

- époque coloniale → apparition d’un nouveau type de frontières : la frontière linéaire

- remodelage des groupes en Afrique et apparition des Etats nation qui se superposent avec les ethnies.

- Perçus comme signe du passé , indépendance : élites doivent arriver à construire des nations. mais reviennent en force dans la décennie du chaos. Exemple : la côte d’ivoire et conception d’Ivoirité

PB : discordances spatiales entre ethnie et Etat remettent elles en cause la pertinence de l’Etat Nation à l’européenne ?

I) Les ethnies, une réalité africaine figée par la colonisation  Sylvie Brunel, L’Afrique

1) qu’est ce qu’une ethnie ? concept extrêmement discuté (connotation négative)

• une affaire subjective avant tout

- Sylvie Brunel : groupe aux caractéristiques culturelles communes et dont les membres se sentent liés par un sentiment d’appartenance

- Caractéristiques culturelles communes :origine, genre de vie conditionnée par le milieu (ethnie de paysans, de pêcheurs, …), organisation politique, langue, religion, …

 l’identité n’est pas liée au lieu, mais à la parenté.

- Utilité : solidarité, lieu de refuge…

• plusieurs entrées possibles

-l’entrée par l’activité : pêcheurs, de paysans, de pasteurs, trafiquants d’esclave/ esclaves.

-l’entrée par des caractéristiques physiques ou morales ( Af noire et Af blanche)

-l’entrée par la langue

-l’entrée par la religion : face à face Islam/christianisme.

EXP : Rwanda

Tutsis : plus grands, éleveurs Même langue Hutus : plus petit, agriculteurs

2) l’inventaire ethnique effectué par les colonisateurs

• une démarche classificatoire : mettre un certain ordre avec cartographie ,ils les figent alors qu’elles sont mobiles.

• les colonisateurs hiérarchisent

- Classification selon leur « utilité » et leur « vocation » : choix des ethnies côtières vs ethnies de l’intérieure plus difficile à contrôler (plutôt soldats)

- indépendance : ethnies cotières au pvr, 1960’s renversement des ces eélites en faveur des ethnies les plus pauvre

Exemple :

 Rwanda : Colonisation allemande puis belge fait le choix des Tutsis

 Togo : (allemande jusqu’à WW1, puis France)

Indep : enthie Ewe

1967, coup d’état du général Eyadema (ethnie de l’intérieur Kabyé, pauvre

2005, son fils arrive au pouvoir (Faure Gnassingbé)

 Libéria : 1847 anciens esclaves afro-américains proclament leurs indép . A partir des 80, des ethnies locales s’emparent du pouvoir, d’où guerre civile jusqu’en 2005. Présidente actuelle : Ellen Johnson Sirleaf (prix Nobel paix 2011)

3) la territorialisation des ethnies

• une volonté coloniale : cherchent à geler les mobilités

• l’Afrique méridionale : au cœur du processus de territorialisation

 Afrique du Sud :

1913 : Native Land Act : délimiter les terres des Natives avec séparation des terres blanches. Apartheid : apparition des Bantoustans, phénomène des townships comme Soweto (l’une des plus pauvres en AS et foyer de résistance.

1950’s : toutes les villes sont obligées d’appliquer une ségrégation résidentielle

1960’s : Bantoustans reçoivent plus d’autonomie administratives, qq indépendances (affaiblir)

1994 : disparition des bantoustans.

 Kenya :

Indépendance : arrivée au pouvoir de Kenyatta (ethnie Kikuyu)

1978 : au pouvoir Daniel Arap Moi (ethnie Kelenjin)

→ Tensions = conséquence des pol de territorialisation

 l’ethnie n’est pas une invention coloniale, mais la colonisation crée le pb de l’accès à la terre, Q foncière

 indépendance :nouveaux pouvoirs considèrent l’ethnie comme quelque chose d’archaïque alors qu’en même temps, tout pouvoir en place s’appuie sur son ethnie !

II) la naissance des états africains

1) l’invention des frontières africaines

• les frontières de l’af subsaharienne :

- héritage majeur de la colo, pas remise en cause : 1965 OUA (organisation pour l’unité africaine) : pcp : intangibilité de la frontière.

- frontières linéaires calées sur des éléments naturels

- 2 types de frontières : entre empires coloniaux (bien précisées, objet de traité internationaux cf. 1885 Conférence de Berlin )/ frontières intra impériales (moins précises)

remise en cause: bande d’Aozou réclamée par la Lybie (VS Tchad). 1994 : reconnue par ONU en faveur du Tchad

• les frontières de l’Afrique du nord : anciennes, précisées sur le littoral, sahara considéré comme une zone de passage et non pas une barrière. Frontières sahariennes contestées car fixées par colo fr.

• qui soulève la question de l’arbitraire. cf. 1885 Conférence de Berlin

artificialité , arbitraire. Mais appuis sur des réalités existantes ,sauf le cas des soc acéphales

2) la construction du territoire : s’inspire des EN

• le rôle des voies de communication

- permettre le contrôle

...

Télécharger au format  txt (13.8 Kb)   pdf (151.6 Kb)   docx (15.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com