LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Textes de l’Epreuve Orale de Français

Compte rendu : Textes de l’Epreuve Orale de Français. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  30 Octobre 2019  •  Compte rendu  •  15 751 Mots (64 Pages)  •  42 Vues

Page 1 sur 64

Textes de l’Epreuve Orale de Français

Auteur

Siècle

Mouvement littéraire

Œuvre étudiée

Autres Œuvres

Racine

17e

Théâtre tragique

Préface de Phèdre

Andromaque

La Fontaine

Classicisme

Un animal dans la lune O.C.

Fables

Rousseau

18e

Les Lumières

Lettre à M. d'Alembert sur les spectacles

Encyclopédie

Voltaire

Candide ou l'optimisme O.I.

Zadig ou la destinée

Montesquieu

Lettres Persanes, Lettre 85

De l'esprit des lois

Jaucourt

Encyclopédie article "Traite des nègres"

La Vie de Leibniz

1800 articles de l'Encyclopédie

Hugo

19e

Romantisme

Préface de Lucrèce Borgia

Les Misérables

 Hernani

Ionesco

20e

Absurde

Le Roi se meurt O.I.

Rhinocéros

La cantatrice chauve

 Séquence 1 : le théâtre et la société

Problématique : En quoi les problèmes de la société interviennent-ils au théâtre ? 

Groupement de textes :

  • Préface de Phèdre Racine 1677

Point de vue de l’auteur sur le rôle et les fonctions du théâtre

Arguments de type moral  Phèdre détourne les spectateurs des passions

Extrême rigueur morale

Théâtre : école de vertu  fonctions : PLAIRE ET INSTRUIRE

Référence aux anciens (Aristote et Socrate)  valeur d’un argument d’autorité

Il s’adresse aux érudits

Souhait (avant dernière ligne)  jugement négatif sur les tragédies modernes

Demande atténuée (dernière ligne)  envisage l’avenir et cherche à se concilier les bonnes grâces des « personnes célèbres » par leur savoir dont les jansénistes

Conclusion : Racine cherche légitimité auprès de l’Eglise

  • Préface de Lucrèce Borgia Hugo 1833

Selon lui :

Le dramaturge possède une responsabilité : sociale, politique, morale et religieuse

Le théâtre n’est pas un simple divertissement ni même de « l’art pur » mais il a une utilité et

 Une mission transmettre un enseignement à la foule

Expressions qui appartiennent à des réalités opposées (L.1923) : la religion et le plaisir

Image plus réconfortante de l’homme (L.2730)

Le théâtre doit transmettre une réalité montrant les réalités de la vie

Rappel aux spectateurs de la vanité des plaisirs ou « idée consolante et grave » qui les protège du désespoir

L’art pur n’existe pas au théâtre du fait de la présence du public : la société entière

Portée didactique (L.1115)

Objection concernant le réalisme et l’immoralité du théâtre romantique  Le drame peut montrer tout ce qui existe cette liberté est justifiée par une visée morale

Conclusion : Cette préface aborde aussi le rôle et les fonctions du théâtre idéal. Il rejoint parfois Racine mais affirme son indépendance d’expression théâtrale

Il a su contrairement à Racine éviter le piège en oubliant jamais que le théâtre est à la fois un texte et un spectacle et en faisant de la confrontation entre des personnages symboliques de leurs actions et leur destin plutôt que de leur seul discours

  • Lettre à monsieur d’Alembert sur les spectacles Rousseau 1758

Evocation de « l’honnête homme » (L.6) qui selon lui est dépourvu de viceshomme vertueux « droit, sincère, estimable ».

De nos jours, son sens restreint aux qualités morales

Opposition « à l’homme du monde » (L.7) → image très critique « l’homme aimable, l’homme de société » (L.10).

Selon lui :

Société mondaine fondamentalement immorale et conformiste dans son immoralité :

Crainte « des ridicules », plus que « des vices » et le mondain ne saurait être un honnête homme.

« Le ridicule de la vertu » (L.12) : La vertu outrancière ; celle qui veut donner des leçons (voir Alceste)

Il est immoral et il trouve là l’occasion de se justifier de ne pas pratiquer la vertu.

Molière cherche à plaire au public mondain : il ridiculise « les défauts contraires » à ceux du monde, ici la vertu outrancière.

Objectif nullement moral : il n’entend pas « corriger les vices » Il n’accorde aucun crédit, à la déclaration de Molière

Son théâtre conforte donc les valeurs et les attitudes dominantes du monde.

Premier paragraphe :  Molière a dû s’adapter à un public immoral

Deuxième paragraphe : Alceste est un homme vertueux : Soutien du paradoxe qu’Alceste n’est pas misanthrope.

Rousseau valorise la sociabilité or ici fait l’éloge de l’homme seul Alceste attribution à la société des défauts et des vices des mondains.

...

Télécharger au format  txt (98.8 Kb)   pdf (593.6 Kb)   docx (617.2 Kb)  
Voir 63 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com