LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

DOSSIER DE POLITIQUE SOCIALE AMOURS A VENDRE : QUELLES ACTIONS SOCIALES POUR « LES PERSONNES PROSTITUEES » ?

Mémoire : DOSSIER DE POLITIQUE SOCIALE AMOURS A VENDRE : QUELLES ACTIONS SOCIALES POUR « LES PERSONNES PROSTITUEES » ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  24 Juin 2013  •  6 485 Mots (26 Pages)  •  650 Vues

Page 1 sur 26

SOMMAIRE

Introduction……………………………………………………………………………………………….3

I - LA DIVERSIFICATION DE LA PROSTITUTION - L'APPARITION DES RESEAUX ET DES

FILIERES ORGANISES A L'ECHELLE INTERNATIONALE…………………………………….…4

II - GEOGRAPHIE ET LIEUX DE PROSTITUTION………………………………………………….5

1/TYPES DE LIEUX DESSINANT LES CONTOURS DE LA GEOGRAPHIE PROSTITUTIONNELLE A PARIS.

2/ L'EVOLUTION QUANTITATIVE DE LA PROSTITUTION S'EST TRADUITE PAR SON EXTENSION SPATIALE, PRINCIPALEMENT EN PERIPHERIE MAIS AUSSI A L'INTERIEUR DU TERRITOIRE.

III - LE VECU DES PERSONNES PROSTITUEES………………………………………………….7

IV - COMMENT AGIR ? ……………………………………………………………………………….11

1/ - ELEMENTS DE METHODE DE TRAVAIL DE L’ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

2/ ROLE DE L’ETAT DE DES ASSOCIATIONS

CONCLUSION………………………………………………………………………………………….15

BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE……………………………………………………………………….16

Avec la mise en œuvre du PDU (Plan de Déplacements Urbains) au début des années 2000, la communauté lyonnaise a choisi de montrer l’exemple à travers la création de son Plan de Déplacement d’Entreprise (PDE). Les principes de cette politique visent à poursuivre la réalisation d’une métropole attractive, multipolaire et à dimension humaine dans laquelle solidarité sociale et territoriale sont assurées et où l’environnement et l’emploi sont moteurs du développement. Répondre aux attentes des citoyens et être acteur du développement durable, tels sont deux des principaux objectifs fixés par la politique de déplacements dans le Grand Lyon. Le PDU qui en définit les grands axes, est le résultat de la collaboration et de la réflexion de plusieurs acteurs et partenaires de la communauté urbaine.

A l’instar de Paris les classes moyennes et moyennes ont été redirigées dans la périphérie. Il en est de même pour une population qui a subit de manière catastrophique l’application de ces politiques urbaines : les prostituées. Après la loi de 2003 et les arrêtés municipaux interdisant la prostitution en centre-ville, des prostituées lyonnaises ont installé leurs camionnettes sur les routes de campagne avoisinantes. Plusieurs ont été sauvagement agressées. «A chaque fois, qu’ils font des lois, ça nous retombe dessus», s’inquiète l’une d’entre elles. Ces travailleuses souvent isolées subissent une guerre de territoire et doivent conjuguer avec un public nouveau et trop souvent inhospitalier. Le PDU qui se voulait humain se retrouve à mettre les exclues en difficulté voire en danger.

Lors de mon stage court de première année (effectué à Bourgoin-Jallieu à 30 minutes de Lyon), j’ai été confronté à ce public totalement méconnu et décrié. J’ai accueilli de nombreuses prostituées et entendu leur souffrance aussi bien devant les travailleurs sociaux qu’au commissariat. Malgré la réputation sulfureuse qui colle au plus vieux métier du monde, on oublie souvent que ce sont des êtres humains qui le pratiquent et qui en profitent. Les souffrances et détresses sociales qu’engendre la politique de la ville du « Grand Lyon » m’ont donné envie de savoir si d’autres agglomérations françaises avaient déjà étudié le problème… La ville de Paris est au faite de tout ce qui entoure la pratique prostitutionnelle sur son territoire et étudie en permanence son évolution. C’est pourquoi j’ai voulu en savoir plus et partager sur l’état de l’action social et ses travailleurs dans la politique de la ville de Paris sur le sujet.

Pour se faire nous tenterons, dans un premier temps, de donner un bref rappel de la situation prostitutionnelle en France et plus particulièrement à Paris en nous appuyant sur les rapports de synthèse de la mairie de paris en 2004 et 2007 sur la prostitution. Ensuite, nous tâcherons d’étudier les politiques sociales de la vile de Paris dans notre deuxième grand point. Nous essaierons de comprendre ensuite le rôle qu’occupe les travailleurs sociaux et plus particulièrement ASS (Assistant de Service Social) dans le dispositif mis en œuvre par la ville en illustrant ceux-ci par ma brève expérience acquise en stage de première année.

I - LA DIVERSIFICATION DE LA PROSTITUTION - L'APPARITION DES RESEAUX ET DES FILIERES ORGANISES A L'ECHELLE INTERNATIONALE.

En déclin jusqu'en 1995, la prostitution de rue a connu une forte recrudescence en France avec l'arrivée de jeunes femmes étrangères venues principalement des pays de l'Est et d'Afrique de l'Ouest. Celles-ci se sont implantées sur des sites déjà concernés, amplifiant le phénomène, ou sur de nouveaux quartiers, notamment en périphérie.

Aujourd'hui, et compte tenu du turn-over, les services de police estiment globalement sur une année entre 6000 et 8000 le nombre de personnes prostituées à Paris. Sur le territoire français, le nombre est évalué entre 15 000 et 20 000. Les chiffres varient cependant en fonction de qui les comptabilise, c’est pourquoi il est difficile d'établir un recensement précis. Une observation de la prostitution visible, effectuée par les services de police sur une journée (entre 0 et 24 heures) a dénombré environ 2000 personnes prostituées sur le territoire parisien. Cette observation statistique communiquée par la Préfecture de Police lors de la séance du comité de pilotage du 25/10/2002 passait à 1100 personnes prostituées dénombrées sur la même tranche horaire fin 2003 (chiffre communiqué lors du comité du pilotage du 27/11/2003). Pourtant, pour l'ensemble des associations travaillant auprès de ces populations, la prostitution n'a pas baissé mais est beaucoup moins visible sur la voie publique à Paris (déplacements, exercice clandestin…). La forte mobilité et élasticité du phénomène prostitutionnel limite fortement la pérennité voire la fiabilité des statistiques.

...

Télécharger au format  txt (46.3 Kb)   pdf (384.2 Kb)   docx (27.7 Kb)  
Voir 25 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com