LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le culte des objets n'est-il qu'une attitude superficielle ?

Dissertation : Le culte des objets n'est-il qu'une attitude superficielle ?. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  25 Octobre 2015  •  Dissertation  •  712 Mots (3 Pages)  •  2 301 Vues

Page 1 sur 3

Selon vous, le culte des objets du passé n’est-il qu’une attitude superficielle ?

Un objet, est une chose définie dans un espace à trois dimensions, soit naturelle, soit fabriquée par l'homme. Il a une fonction précise et peut être perceptible par au moins un des cinq sens. Pour mesurer le caractère superficiel ou non on peut penser effectivement à l'authenticité sur le plan psychologique et sur le plan social au nombre d'individus, à la durée et aux conséquences du phénomène. On peut donc se poser la question suivante, le culte des objets du passé n'est-il qu'une attitude superficielle ? Nous constaterons tout d'abord que cela peut être une attitude superficielle, mais nous verrons que d'autre fois cela ne l'ai pas.

Voyons tout d'abord que le culte des objets du passé est une attitude superficielle, avec le fait qu'il s'agit en partie de nostalgie, pour ensuite constater que cela peut être un effet de mode et enfin que cela peut représenter une forme de culture.

Cette attitude peut être lié à de la nostalgie pour une période déjà passé dans le temps. Prenons les collectionneurs, ces personnes qui collectionnent des objets de l’époque et qui reste autant passionner par ce phénomène. En quoi est-il dommageable de chercher refuge dans le passé? Souvent les personnes se raccrochent à une période qu'ils ont ou non vécu en fonction de leurs envies de se rappeler ou même avoir l'envie d'y vivre.

Ensuite, nous pouvons constater que cela est dû aussi par un effet de mode par rapport au vêtement ou même les objets qui reviennent dans notre société moderne. Nous pouvons prendre l'exemple de personne qui garde leurs vêtements des années et qu'il les ressortes car l'ancien revient à la mode avec des magasins vintage. Mais il y a aussi les meubles qui reviennent à grand pas grâce au vide grenier ou braderie par exemple où nous retrouvons des anciens meubles et livres de l’époque.

Enfin,

La majorité des objets qui nous entourent ont une destination précise, clairement identifiable. Utiles, ils entendent le pouvoir de l’homme et facilitent la vie quotidienne ; fruits des innovations technologiques, ils alimentent aussi le mythe du progrès constant de l’humanité.

Cependant, nous pouvons remarquer que ce culte est un moyen affectif pour certains. Ils permettent parfois de tourner la page de leurs passé comme par exemple les objets qui garde l'histoire sentimentale d'une personne. De plus aujourd'hui nous sommes dans un monde moderne ou nous jetons le plus possible et que nous gardons sur notre ordinateur. Les personnes on parfois besoins de se rattacher à des objets matérialiste qu'ils peuvent toucher est qui on pour eux un aspect sentimentale comme des photos.

Ensuite, nous pouvons constater l'aspect écologique que ce culte apporte.

les objets ne semblent pas toujours répondre à un besoin prédéfini. Ne constate-t-on pas que l’objets crée son usage ou que les utilisateurs inventent a posteriori des fonctions qui le rendent indispensable, comme c’est parfois le cas dans le domaine des nouvelles technologies ? Les objets peuvent aussi être détournés de leur destination initiale, matérielle et utilitaire, par tout un chacun comme par les artistes. Les dimensions esthétique ou ludique occultent alors la finalité première de l’objet. A quelles fonctions les objets sont-ils assignables ?

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (82.1 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com