LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Homme de Vitruve

Commentaire d'oeuvre : Homme de Vitruve. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2018  •  Commentaire d'oeuvre  •  491 Mots (2 Pages)  •  443 Vues

Page 1 sur 2

L’homme de Vitruve, de Léonard de Vinci

[pic 1]

Présentation de l’artiste

Léonard de Vinci est né à Vinci en Italie, en 1452 et mort à Amboise en 1519. Son père était notaire et sa mère, une paysanne du nom Catarina.

Dès son adolescence, il avait des fortes compétences en dessin. Léonard de Vinci devient apprenti en 1468 dans l’atelier d’Andrea Del Verrocchio. Il quitte l’atelier en 1476. Dans les années suivantes, après nombreuses allers-retours entre Florence et Milan, il passe quelques années à Rome et se consacre à des expériences scientifiques. Il pratiquait également la dissection, pour mieux observer le corps humain, ce qui était interdit à l’époque par l'Eglise. La formation initiale de Léonard à l'anatomie du corps humain a commencé lors de son apprentissage avec Andrea Del Verrocchio, son maître insistant sur le fait que tous ses élèves apprennent l'anatomie.

Il a été peintre, sculpteur, architecte, scientifique, poète, philosophe etc. En tant qu’ingénieur, il a développé des idées très avancé sur son temps, comme la vis aérienne, plans pour une machine volante etc. Mais c’est d’abord comme peintre que Leonard de Vinci est reconnu. La Joconde, La Cène et L’homme de Vitruve sont des peintures très célèbres et mondialement connues.

Analyse de l’image en fonction du thème

Comme la plupart des artistes de la Renaissance italienne, Léonard de Vinci estime la représentation de la figure humaine comme l'un des objets essentiels de l'art. Or, pour parfaitement dépeindre un corps humain, il faut le connaître dans son apparence extérieure mais aussi le comprendre dans son fonctionnement interne.

Le corps humain, interprété à la Renaissance comme l’œuvre du Dieu et donc parfaite, a été glorifié par le peuple. En effet, durant cette période, avec la révolution culturelle, artistique, politique etc. le mouvement humaniste apparait : une philosophie qui place l’être humain et les valeurs humaines au centre de la pensée.

L’image représente les proportions idéales parfaites du corps humain qui rentre parfaitement dans un cercle et un carré. Les proportions géométriques symétrique de chaque membre du corps désignent l’homme comme la machine impeccable et qui peut occuper chaque forme géométrique existante, pour se rapprocher plus du Dieu. L’homme de Vitruve nous rappelle celle de Jésus sur la croix. Cela signifie que l’homme, après la mort, pourra renaitre à nouveau en tant que fils de Dieu. On peut noter aussi que le nombril est au centre du cercle, nous pouvons l’interpréter comme la position la plus importante de la forme, le lien entre 2 âmes (mère et fils) avant la coupure. De plus, l’homme de Vitruve est nu, signe de pureté et naturalité.

On peut donc conclure que l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci définit à la fois les proportions anatomiques idéales du corps humain au naturel mais également la manière de joindre le Dieu. Il est en cela le symbole de l’homme complet. Après tout «Mens sana in corpore sano » (une âme saine dans un corps sain) n’était-elle pas la devise de la renaissance ?

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (134.8 Kb)   docx (73.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com