LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude De Cas

Mémoires Gratuits : Etude De Cas. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  9 Octobre 2011  •  3 637 Mots (15 Pages)  •  4 410 Vues

Page 1 sur 15

L’histoire des cosmétiques :

Un cosmétique est une substance ou une préparation destinée à être mise en contact avec diverses parties superficielles du corps humain, notamment l'épiderme, les systèmes pileux et capillaires, les organes externes, les dents et les muqueuses, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, protéger, parfumer, maintenir en bon état le corps humain, de modifier son aspect ou d'en corriger l'odeur. Les cosmétiques sont des produits d'hygiène et d'embellissement.

De manière plus générale, la cosmétique est l'ensemble des procédés et traitements destiné à embellir. On parle de travail cosmétique lorsque quelque chose doit subir un traitement de présentation sans être modifié.

Les cosmétiques sont presque aussi anciens que l'homme. Les hommes préhistoriques pratiquaient probablement la peinture corporelle. Trois mille ans av. J.-C., les Égyptiens connaissaient déjà les onguents et les huiles parfumées, le maquillage et le dentifrice. Les caravanes qui acheminent les épices et la soie en Europe, introduisent les cosmétiques en Grèce et dans l'Empire romain.

Au Ier siècle, Néron et Poppée éclaircissaient leur peau avec de la céruse et de la craie, soulignaient leurs yeux au khôl et rehaussaient leur teint et leur lèvres avec du rouge.

C'est au retour des croisés que le maquillage s'est répandue en Europe du Nord ; à partir du XIVe siècle, les nobles usent de crème, de fond de teint, de teinture à cheveux et de parfum et dès le XVIIIe siècle les cosmétiques sont utilisés dans toutes les classes sociales.

Tout au long de l'histoire, les cosmétiques employés dépendaient des périodes, des modes et des matières premières disponibles. Certaines recettes comme la cold cream de Galien sont encore utilisées aujourd'hui, d'autres recettes ont été abandonnées comme les bains de bouche à l'urine.

Certains produits pouvaient même être dangereux pour la santé (blanc de céruse à base de plomb) : jusqu'au début du XIXe siècle les cosmétiques contiennent du plomb.

Au XXe siècle et surtout au XXIe siècle, l'industrialisation et des découvertes changent le visage de la cosmétologie : parfums de synthèse, dérivés pétroliers, tensioactifs synthétiques et stabilisateurs d'émulsion. Ces nouveaux ingrédients ainsi que des formulations complexes réalisées par des chercheurs caractérisent les cosmétiques modernes.

La listes des cosmétique est large, on y trouve :

- les produits d'hygiène : démaquillant, dentifrice, déodorant, gel douche, gel nettoyant intime, savon, shampoing

- les produits de soin : crème antirides, crème de jour, crème de nuit, crème hydratante, eau florale, gommage, lait, masque de beauté, baume pour les lèvres, tonique

- les produits capillaires : après-shampoing, défrisant, gel, huile, laque, masque, teinture,

- les produits de maquillage : anti-cerne, autobronzant, eyeliner, fard, fond de teint, khôl, mascara, poudre, produit pour blanchir la peau, rouge à lèvres, vernis à ongles

- les parfums : eau de Cologne, eau de toilette, parfum

- les produits solaires : crèmes, huiles ou lotions après-soleil et solaires

- les produits pour le rasage et les produits dépilatoires : après-rasage, crème dépilatoire, mousse à raser

- les préparations pour bains et douches : bain moussant, huile de bain, sels de bain

Histoire et informations techniques sur le « Shampoing » :

Un shampooing est un produit cosmétique présenté généralement sous forme de liquide, de crème ou de poudre, formulé à partir de substances tensioactives permettant de nettoyer la chevelure et de traiter le cheveux.

L'orthographie shampoing aussi utilisée est tout aussi correcte.

Historique

Le mot 'shampoo' date en anglais de 1762, où il avait le sens de « masser ». Le mot était emprunté à l'anglo-indien « shampoo », qui venait à son tour de l'hindi chāmpo, l'impératif de chāmpnā , « huiler, masser les muscles », et qui était dérivé lui-même du mot Sanskrit/Hindi chāmpnā, désignant les fleurs de la plante Michelia champaca (famille des Magnoliaceae) traditionnellement utilisées pour faire des huiles odorantes pour cheveux.

Le terme et le service ont été présentés par un certain Sake Dean Mahomed, qui ouvrit à Brighton en 1759 un bain shampooinant sous le nom de Bains de Vapeur indiens de Mahomed. Ses bains ressemblaient à des bains turcs où les clients recevaient un traitement indien de champi, c'est-à-dire de shampooing, ou des massages thérapeutiques. Son service fut apprécié; il reçut cette haute distinction d'être fait Chirurgien Shampooineur de George IV comme de Guillaume IV.

Dans les premiers temps du shampooing, les coiffeurs anglais faisaient bouillir des paillettes de savon dans de l'eau avec des plantes afin de donner lustre et fragrance aux cheveux. Kasey Hebert fut le premier producteur connu de shampooing et c'est à lui qu'on attribue actuellement l'origine. Il vendait son premier shampooing, « Shaempoo » dans les rues de Londres, sa ville natale.

À l'origine, les premiers shampooings étaient à base de savon noir et de cristaux de soude ; tous deux contiennent des tensio-actifs, une sorte de détersif. Le shampooing moderne, celui que nous connaissons aujourd'hui, a été d'abord proposé au cours des années 1930 avec Drene, le premier shampooing synthétique (et non-savonneux).

Depuis les temps anciens jusqu'à ce jour, les Indiens ont utilisé différentes formules de shampooings en se servant de plantes comme le neem, l'acacia Concinna ou la noix de lavage, le henné, le bael, la bacopa monnieri, le fenugrec, le babeurre, l'amla, l'aloès et l'amande en combinaison avec quelques composantes aromatiques comme le santal, le jasmin, le curcuma, la rose et le musc.

L’utilisation du shampoing

Le shampooing s'applique en massant sur les cheveux humides. On masse le cuir chevelu sans trop frotter les cheveux. Il est inutile de laisser poser le shampooing. Il faut rincer abondamment pour éviter de conserver des résidus de shampooing dans les cheveux.

Lorsqu'il est utilisé trop fréquemment, le shampooing

...

Télécharger au format  txt (24.4 Kb)   pdf (222 Kb)   docx (19.1 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com