LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Quel est le rôle de la nature dans l’art ?

Note de Recherches : Quel est le rôle de la nature dans l’art ?. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  4 Mai 2015  •  3 098 Mots (13 Pages)  •  393 Vues

Page 1 sur 13

Analyse des arts : L’art et la nature

Art contemporain : contemporain du latin contemporaneus :

Cum = avec,

Tempus = temps,

Deux ou plusieurs choses existes simultanément.

L’art englobe toute œuvre produite depuis 1945 à nos jours. Tout ce qui précède l’art contemporain est qualifié de moderne. En France, ce terme est utilisé pour qualifier des œuvres qui dépassent la définition de l’art. L’art de léonard da Vinci, n’était il pas contemporain de François 1er ?

Il y a deux acceptations du terme, celle qui englobe l’art depuis 1945 et celle qui le qualifie de novateur. Il ne faut pas entendre l’art contemporain comme quelque chose de borner à une seule époque.

On définie la Nature comme l’ensemble des propriété fondamentale d’un être, ex : la nature humaine. Ensemble du monde physique et des propriétés qui l’animent ou ce qui n’a pas été transformé par l’homme. Terme avec une racine indo-européenne : « engendrer », « naître ». Nature est emprunté au latin natura, il évolue vers l’idée « origine », « extraction », de « caractère inné ou naturel ». Définition plus large : « ordre des choses ».

 De Natura du poète Lucrèce. En philo, le terme est compris au sens d’élément et de substance. Toutes ses acceptations : qualités et propriétés d’un être qui vient au monde. François Dagognet dans Considération sur l’idée de nature : « il semble utile de distinguer des vocables assez proches : ceux d’univers, de monde, de matière, de chose, voire de cosmos. Le mot de nature, bien que semblable s’en différencie encore que lui-même n’ait cessé de s’élargir pour finalement désigner, après l’originel, le spontané, la manière d’être, l’essence, la substance, la loi universelle, l’ordre du monde, la réalité tout entière, tout cela à l’opposé du fortuit, de l’accidentel, du conventionnel et éventuellement du social, de l’artifice et de l’humain. »

 Quel est le rôle de la nature dans l’art ?

Art : du latin armus « haut du bras » + ti = habilité acquise par l’étude ou la pratique ou talent. Ce qui s’oppose à « natura », « ingenium ». Par la suite il prend le sens de métier.

Différence entre art et nature : art, habilité que l’on va acquérir par la pratique alors que la nature est quelque chose d’inné.

Sommaire

1. notion de paysage

Cours qui étudiera les différentes approches du paysage à travers les siècles :

- Les artistes ne considèrent plus la nature comme modèle mais vont l’utiliser. Mouvement qui porte le nom de Land Art, respect de la terre. Peut d’intervention sur le paysage. Contrairement aux américains, comme Robert Smithson.

- Arte Povera, 1977, attitude plutôt que mouvement. Défier la société de consommation. Utilisation de matériaux naturels (bois, goudron) avec notamment Guisseppe Penone.

2. L’environnement

3. Nature/Culture

Où se situe la limite entre les deux ?

Avec des artistes tels que Cragg, Mark Dion

4. Rapport entre l’artiste et le territoire

Avec l’utilisation de la cartographie.

5. Nature morte

Genre pratiqué dès l’antiquité qui devient autonome au 16ème et connaît son apogée avec l’art flamand.

6. Chasse et chassé

Présente dans l’art depuis la préhistoire. Avec la chasse l‘homme retrouve ses instincts animal.

7. L’infiniment petit et l’infiniment grand

Changement d’échelle qui passionne certains artistes.

Le Paysage

 Indissociable de la nature en art

Le terme français est différent du terme Landscape. Terme récent, qui vient de l’indo-européen : avec pour racine pag-, pak- « enfoncer ou fixer » : lexique qui concerne l’agriculture ou la terre. Pagus = « borne fixée » et paganus = « habitant d’un district local ».

Bien que les termes de pays et de paysan apparaissent dès le 10ème et le 12ème siècle il faut attendre le 16ème pour voir l’apparition de paysage : étendu de pays que l’œil peut embrasser dans son ensemble. C’est la valeur visuelle du terme qui l’emporte ; Cependant la question du regard demeure importante.

Paysage (déf. du Robert) : 1. Partie d’un pays que peut voir un observateur 2. Espace géographique d’un certain type 3. Tableau représentant la nature 4. Abstrait, ex : le paysage politique actuel, définition d’une situation d’ensemble. Une définition assez brève du terme, les quatre valeurs du mot : site, vue, scène. Ces synonymes donnent une idée de ce que peut être un paysage.

Sous l’empire romain, bien que le terme de paysage ne soit pas utilisé sa notion existe quand même. En effet, pour les romains, les montagnes et les fleuves sont les limites entre le monde connu et l’ailleurs. Il n’y a donc pas de traduction pour le concept de paysage, pourtant il existe, c’est la notion de terre qui les intéresse. Ils vont représenter certain type de paysage sur leurs fresques, comme celle de la Villa Livia, 1er siècle avant J-C. Il va servir de cadre à des représentations de villes fortifiées. Espaces structurés : mer, arbres (pour symboliser la forêt), … L’empire romain était vaste et les paysages représentés sont variés : A cette époque, les scènes de paysage sont souvent mythique.

Au Moyen Age, la peinture semble se recentrer sur le genre religieux. Puisque les autres sujets de représentation sont exclus. On distingue un univers divin et un univers terrestre. Vers la fin du 14ème et tout le long du 15ème, on voit l’apparition du lointain, les tons sont de plus en plus nuancés pour donner une impression d’infini. Cela permet au spectateur d’entrer dans

...

Télécharger au format  txt (20.4 Kb)   pdf (202.8 Kb)   docx (18.2 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com