LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'Art Moderne Et Le IIIème Reich - Censure, Interdiction, Expositions Infamantes Thématique : "Arts, États, Pouvoir"

Rapports de Stage : L'Art Moderne Et Le IIIème Reich - Censure, Interdiction, Expositions Infamantes Thématique : "Arts, États, Pouvoir". Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  1 Mai 2013  •  1 110 Mots (5 Pages)  •  497 Vues

Page 1 sur 5

L'Art Moderne et le IIIème Reich - Censure, Interdiction, Expositions infamantes

Thématique : "Arts, États, pouvoir"

Période : XX°

Problématique : L'oeuvre d'art et le politique : des oeuvres et des artistes qui dérangent et un régime qui tente de les faire disparaître.

Contexte : Dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933 le régime nazi impose à l’Allemagne sa conception de l’art : l’Art doit être allemand, fait par des Allemands (c’est à dire des aryens) et faire l’apologie du régime, de la tradition germanique, des fondements de la nation allemande. C’est un art replié sur lui-même, sans ouverture vers l’étranger, la nouveauté, la modernité, c'est un Art de Propagande, appelé dans l'Allemagne nazie "Art Héroïque".

C’est Goebbels qui est chargé dès 1933 d’organiser la propagande en Allemagne. Il se donne pour mission de contrôler toute activité artistique à travers la musique, la littérature, le théâtre, la radio, les beaux arts, la presse.

De ce fait, toutes les œuvres qui ne correspondent pas à cette conception de l’art (donc les œuvres modernes et expressionnistes) doivent disparaître car elles dérangent le régime nazi.

L’art moderne dérange les nazis car :

· il critique parfois le régime,

· il est pratiqué par une majorité de juifs et de communistes (donc par les ennemis du régime),

· il ne respecte pas les codes et les thèmes traditionnels utilisés et représentés par l’Art Héroïque : style classique, réalisme, représentation du corps idéal de la race aryenne, thématiques populaires (la famille, le travail de la terre) ou classiques (allégories héritées de l’art grec antique)

· il est novateur, d’avant-garde, révolutionnaire et donc il porte la notion de LIBERTE car il refuse la norme et l’héritage du passé,

· il invente de nouveaux moyens de représentation, de nouvelles formes totalement révolutionnaires et propose une nouvelle vision du monde dans lesquels Hitler voit le signe de la dégénérescence (= du déclin) de la nation allemande.

Hitler qualifie l’Art Moderne d’Art Dégénéré et les artistes qui le pratiquent d’artistes dégénérés (=fous), ces artistes menacent le régime et son équilibre et par conséquent Hitler souhaite les faire disparaître.

Pour cela, plusieurs événements sont organisés dans les années 30 dont l’objectif est de « purifier l’art allemand » en dénonçant ou détruisant les œuvres qui ne correspondent pas à l’idéal du régime et en empêchant les artistes de créer.

Trois évènements marquent ce projet de « purification » des arts :

I. 10 mai 1933 : Autodafé à Berlin puis dans les grandes villes de l'Allemagne

Peu de temps après l'arrivée au pouvoir du NSDAP en 1933, le chancelier Adolph Hitler lance une « action contre l'esprit non allemand », dans le cadre de laquelle se développent des persécutions organisées et systématiques visant les écrivains juifs, marxistes ou pacifistes.

Le 10 mai 1933, le mouvement atteint son point culminant, au cours d'une cérémonie savamment mise en scène devant l'Opéra de Berlin et dans 21 autres villes allemandes : des dizaines de milliers de livres sont publiquement jetés au bûcher par des étudiants, des enseignants et des membres des instances du parti-national socialiste. Ils constituent

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (94.3 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com