LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

EXPOSE HISTOIRE DE LA NC, L'Evasion De Rochefort De Edouard Manet, 1881.

Dissertation : EXPOSE HISTOIRE DE LA NC, L'Evasion De Rochefort De Edouard Manet, 1881.. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  12 Avril 2012  •  2 540 Mots (11 Pages)  •  1 851 Vues

Page 1 sur 11

Introduction/

L’Evasion de Rochefort est un tableau (ou une peinture à huile sur toile) réalisé par le peintre Edouard Manet en décembre 1880 en vue du Salon de 1881. Sur le document en voit 2 images : se sont en faite 2 versions différentes de L’Evasion de Rochefort réalisé par le même artiste. La première image est la seconde version du tableau, elle a une taille plus grande : 146 cm*116 cm et elle est actuellement exposée au Kunsthaus de Zurich en Allemagne. La seconde image est la première version du tableau. Il est plus petit en taille, il mesure 73 cm*80cm et il se trouve actuellement au Musée d’Orsay à Paris. Si on observe attentivement le tableau on peut voir que la seconde version est différente de la première, je développerai ce point dans la première partie de mon exposé.

Edouard Manet (1832-1883), il naît dans une famille aisée et se destine très tôt à une carrière dans la marine, tout en ayant un véritable goût pour l’art et le dessin. Son échec au concours d’admission à l’Ecole Navale le conduit malgré tout à s’embarquer sur un “bateau école “ à destination de l’Amérique du Sud. C’est au cours de ce long voyage qu’il va réaliser de nombreux dessins et il décidera de se consacrer à l’art. De retour à Paris, il va entrer, quelques mois plus tard, dans l’atelier du peintre Thomas Couture, pour y étudier la technique de la peinture. Dés 1852, pour approfondir ses études d’art, il décide d’aller voyager à la découverte des maîtres de la peinture dans les musées étrangers. En Hollande il découvrit les œuvres de Frans Hals, en Allemagne, en Italie et en Espagne où il admire les toiles de Vélasquez et de Goya. Au Musée du Louvre qu’il fréquente régulièrement, il réalise ses premières peintures en copiant des toiles de Titien, de Tintoret, de Daumier, de Lacroix ou Courbet. Ce tableau est un hommage au polémiste anti impérialiste Henry de Rochefort et à son évasion du bagne de Nouvelle-Calédonie en juillet 1874. Lors du Salon, il choisit finalement d’exposer son 3ème tableau qu’est le portrait de Rochefort.

Manet dont les convictions étaient républicaines s'engagea dans la Garde Nationale lors de la guerre de 1870 et vécut la Commune à Paris.

Suite à la Commune de Paris suivit de la « semaine sanglante » en 1870-1871, il s’en suivra des arrestations, des internements et des déportations, dont Rochefort en fera parti. En 1880-1881 les Républicains sont au pouvoir en France. Ils veulent affermir les bases de la IIIème République et forger la communauté nationale. Le régime est fragile, en tout cas il est contesté tant sur sa droite que sur sa gauche. Le régime républicain s’élève sur les 30 000 cadavres des ouvriers et ouvrières parisiens de la Commune de Paris.

D’où ma problématique : en quoi Manet commettrait-il une imprudence si il aurait exposé son tableau au Salon?

I/ Une étrange composition

a.Description des deux versions,

b.L’impressionnisme pour réaliser le tableau.

II/Une peinture d’histoire ?

a.Henry de Rochefort : un déporté politique,

b.Son évasion « spectaculaire » réussie.

III/Manet à la recherche d’un tableau à sensation

a.Rochefort un héros moderne, en contradiction avec les valeurs du régime républicains en place,

b.…Encore inscrit dans toutes les mémoires.

I/Une étrange composition.

a.Description des 2 images.

Sur la première version (deuxième image en bas) qui mesure 73cm*80cm, on peut voir au 1er plan une mer agitée, elle apparaît même comme titanesque et intimidante. On peut voir les vagues qui viennent s’écraser sur l’embarcation. Au centre, la toile met l’accent sur les occupants de la baleinière.On peut reconnaître Rochefort par sa chevelure blonde et ébouriffée tenant le gouvernail de la baleinière et à ses côté ses complices. Parmi eux Olivier Pain est mis en évidence en face de Rochefort. En arrière plan on peut apercevoir le navire dans lequel les évadés prendront la fuite.

Sur la deuxième version (1ère image) qui mesure 146cm*116cm, on reconnaît à peine Rochefort assis à l’arrière de l’embarcation. Il na pas de rôle particulier. La baleinière est devenue une barque perdue au milieu d’une immense mer nettement plus calme. Au loin on peut deviner la silhouette du navire. Dans cette version la mer occupe l’essentiel du tableau, un superbe morceau d’infini marin pour évoquer l’éloignement, le danger et le drame.

b.L’impressionnisme pour réaliser le tableau.

Les peintres rattachés à l’impressionnisme avaient une manière particulière de percevoir la nature, non pas en essayant de rendre parfaitement ce qui était vue par l’œil tel un appareil photo, mettant en exergue la surprise qu’elle suscite.

Les impressionnistes ne se préoccupent point de nous donner les détails, préférant à ceux-ci l’impression elle-même. On voit bien que le tableau n’est pas détaillé ni précis. Les repères traditionnels disparaissent (ombres, contours précis, lignes arrêtées…).

La part des couleurs revêt quant à elle aussi une importance toute particulière, le peintre cherchant à la rendre aussi riche et vibrante que possible en les appliquant par couches juxtaposées. Ils mirent ainsi de côté les ombres traditionnelles, se mettant tous à peindre à l’extérieur, face aux couleurs vives des paysages qui s’offraient à leur vue. On assista à des colorations inconnues jusqu’alors dans la peinture, rendant la nature d’une manière que l’on n’était pas habitué à la percevoir, s’attachant à l’impression que produisait les éléments, le vent, le brouillard… Ainsi sur le tableau on a l’impression d’une mer électrique et phosphorescente, traité à l’aide de petites touches fouettées qui envahit toute la toile. Manet choisi l’imprécision pour représenter un évènement vieux de 6 ans et auquel il n’a pas assisté. Ainsi il laisse au public le soin d’imaginer l’évènement.

II/Une peinture d’histoire ?

a.Henry de Rochefort (1830-1913) :

...

Télécharger au format  txt (17.1 Kb)   pdf (166.2 Kb)   docx (15.7 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com