LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'art répond-il à un besoin?

Dissertation : L'art répond-il à un besoin?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2013  •  Dissertation  •  337 Mots (2 Pages)  •  1 315 Vues

Page 1 sur 2

L'art répond-il à un besoin ?

Introduction

Déjà chez l'homme de Neandertal, la production de certains objets témoigne d'une recherche de symétrie inutile à leur fonction pragmatique, voire même contradictoire avec elle. Tout se passe comme si alors, avant même l'aube de l'humanité moderne, on avait eu besoin de doter les objets fabriqués d'une valeur esthétique, quand bien même cette dernière ne devait servir à rien. Alors, l'art répond-il à un besoin ? Si tel n'était pas le cas, comment expliquer la constance avec laquelle l'homme, dès ses origines, a fabriqué des objets n'ayant aucune utilité immédiate ou s'est soucié de l'apparence des objets utilitaires qu'il fabriquait ? Mais d'un autre côté, il est évident que ce besoin n'a rien à voir avec une nécessité vitale : contrairement au reste des objets que nous produisons, une œuvre d'art ne sert à rien, elle n'est pas au service de la survie, elle ne rend nos existences ni plus simples, ni plus confortables. À l'évidence, le statut des œuvres d'art n'est pas celui des objets d'usage ; soit alors nous faisons de l'art lui-même une activité gratuite, un luxe curieux, soit il nous faut identifier le besoin auquel il répond, et qui n'est manifestement pas le même que celui que vient satisfaire l'ensemble de nos productions techniques.

I. Différence entre les œuvres d'art et les objets d'usage

1. Finalité des objets d'usage

Comme le remarquait Aristote, il y a deux sortes d'objets fabriqués : ceux qui ont un usage immédiat (le vêtement, la maison) et ceux qui ont pour but de fabriquer autre chose (le marteau, la scie). Dans les deux cas cependant, les objets fabriqués ont une finalité extérieure à eux-mêmes : ils sont faits pour être à notre service, en sorte que leur fin est notre usage. Tout objet est destiné à satisfaire ce que Kant nommait la « propension au bien-être » : chercher à assurer non seulement sa survie, mais aussi son confort. L'homme fabrique des objets parce qu'ils lui facilitent la vie ou parce...

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (48.3 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com