LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Klee Théorie De L'art Moderne

Mémoires Gratuits : Klee Théorie De L'art Moderne. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  14 Avril 2015  •  494 Mots (2 Pages)  •  535 Vues

Page 1 sur 2

KLEE

Théorie de l'art moderne

Citations importantes :

• « L’art ne reproduit pas le visible ; il rend visible ».

• « Tout devenir repose sur le mouvement. (…) L’œuvre d’art naît du mouvement, elle est elle-même mouvement fixé et se perçoit dans le mouvement (muscle des yeux) ».

• « La paix sur la terre est un arrêt accidentel du mouvement de la matière. Tenir cette fixation pour une réalité première, une illusion. »

• « Plus pur est le travail graphique, c’est-à-dire plus d’importance est donnée aux assises formelles d’une représentation graphique, et plus s’amoindrit l’appareil propre à la représentation réaliste des apparences. »

• l’art est à l’image de la création, c’est un symbole tout comme le monde terrestre est un symbole du cosmos.

• « La couleur est une qualité, la ligne une mesure. Les formes ont une allure calme, stable, qui résulte de la façon de mettre en mouvement les groupes d'éléments choisis. La forme est une genèse, un mouvement pas un résultat acquis. La formation est plus importante que la forme. »

• L'artiste n'est pas assujetti aux formes arrêtées car là n'est pas l'essence du processus créateur de la nature.

 Quelle est la fonction de la peinture contemporaine ? Quels sont les rapports qu'elle entretient avec la musique, la poésie, les mathématiques, la biologie ? Quels sont les pouvoirs de la ligne, de l'espace, de la forme, de la couleur et comment expriment-ils notre conscience nouvelle de nous-mêmes et de l'univers ?

Klee s’intéresse à l’aspect spatiotemporel de la construction d’un tableau qui se fait : on créé un tableau « pièce par pièce » (dixit) tandis que le spectateur appréhende souvent un tableau de manière immédiate et ne peut en avoir une complète compréhension. Le graphisme devient alors l’essence de l’art moderne car il s’accompagne d’une grande pureté des lignes, d’une plus grande importance donnée aux formes elles même qui concentre le spectateur sur le formel et l’empêche de se rattacher à une vision de la réalité.

L’œuvre d’art est une combinaison d’un travail imaginaire et gestuel dans un équilibre que Klee appelle « polyphonie plastique » (qui est, selon lui, une harmonie parfaite entre les formes, lignes couleurs etc.).

Klee insiste sur l’aspect manuel de la peinture : L’intellect pense la toile mais ultimement seul le geste fait l’œuvre et fait acte de création. C’est un travail en deux temps fait de la conception puis de l’application qui créé une toile et le spectateur doit recomposer ces deux étapes en regardant une toile.

Pour Klee en observant un tableau le plus important est donc de comprendre le processus d’une œuvre : pourquoi elle a été faite, dans quelles conditions, par qui ? Et ce sont ces informations qui forment l’œuvre.

Pour Paul Klee, l’art est une allégorie de la création divine. Afin de reproduire la geste créateur et donc de se rapprocher de la nature il recommande une épuration des moyens picturaux qui permettent de se rapprocher d’avantage d’une

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (60.7 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com