LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse du tableau Guernica de Pablo Picasso (1937)

Lettre type : Analyse du tableau Guernica de Pablo Picasso (1937). Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  31 Mai 2014  •  Lettre type  •  1 252 Mots (6 Pages)  •  530 Vues

Page 1 sur 6

Analyse de tableau : « Guernica » De Pablo Picasso (1937)

Présentation de l'auteur

Pablo Picasso est né à Malaga en Espagne le 25 octobre 1881. Il est décédé le 8 avril 1973 à

Mougins en France.

Il a produit une œuvre foisonnante et variée, ne négligeant aucune forme de création : peinture,

dessin, sculpture, gravure, céramique, collage (dont il est l'inventeur avec la fameuse Nature morte

à la chaise cannée en 1912).

Il était avide d'explorer toutes les nouveautés et trouvailles de son époque. Il fut aussi l'instigateur

de certaines d'entre elles (cubisme et collage).

Historique

Guernica est une municipalité et une ville de la province de Biscaye, située dans la Communauté

autonome du Pays basque, en Espagne.

Capitale historique et spirituelle du Pays basque, elle est particulièrement célèbre pour sa

destruction, le 26 avril 1937, par les aviateurs de la légion Condor, envoyée par Hitler afin de

soutenir le général Franco.

Le bombardement :

Le 26 avril 1937, jour de marché, quatre escadrilles de la légion Condor, protégées par des avions

de chasse italiens, procèdent au bombardement de la ville de Guernica afin de tester leurs nouvelles

armes. L'attaque commence à 16h30, aux bombes explosives puis à la mitrailleuse et enfin aux

bombes incendiaires. Après avoir lâché quelques 50 tonnes de bombes incendiaires, les derniers avions quittent le ciel de Guernica vers 19h45. Après le massacre, 20% de la ville était en flammes,

et l'aide des pompiers s'avérant inefficace, le feu se propagea à 70% des habitations.

Ce bombardement a été longtemps considéré comme le tout premier raid de l'histoire de l'aviation

militaire moderne sur une population civile sans défense. Selon le journaliste britannique C. L.

Steer, correspondant à l'époque du Times, 800 à 3 000 des 7 000 habitants de Guernica périrent. Le

chiffre donné par le gouvernement basque fait état de 1654 morts et de plus de 800 blessés.

Les réactions :

Ce bombardement a marqué les esprits non seulement à cause de l'ampleur du massacre mais aussi

et surtout à cause de la valeur terroriste qui lui a été attribuée, du fait de l'apparente faible valeur

stratégique militaire que représentait la ville et de l'énorme disproportion entre les capacités de

riposte des défenseurs et la violence de l'attaque.

« La peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est un instrument de guerre

offensive et défensive contre l'ennemi » (Picasso).

Présentation du tableau

Nature du document : reproduction de l’oeuvre de Pablo Picasso (1881-1973), intitulée

«Guernica » datant de 1937, huile sur toile, aux dimensions considérables puisqu'elle mesure

environ 3,50 m de hauteur et 7,80 m de largeur.

Contexte historique :

La guerre civile éclate en Espagne en 1936 entre les républicains et les nationalistes dirigés par

Franco (combat entre démocratie et dictature). Le 26 avril 1937, les bombardiers nazis (allemands),

appelés par Franco détruisent la petite ville de Guernica. L’oeuvre de Picasso « Guernica » est la

représentation d’une scène de ce massacre. Il s'agit donc d'une œuvre d'art engagée, d'une œuvre

d'art politique, d'une peinture d'histoire.

Description (Dénotation ) :

Au premier plan :

De gauche à droite : une femme avec un enfant dans ses bras, un taureau, un homme allongé avec

une épée dans la main droite, un cheval, une lampe au plafond, une femme apparaissant à une

fenêtre et brandissant une lampe à pétrole, une femme s’enfuyant, un personnage en proie aux

flammes d’une habitation.

Les expressions sont fortes (femme criant de douleur, cheval terrorisé, soldat mort…), et accentuées

par la déformation de l’ensemble des personnages.Au deuxième plan :

Des architectures intérieures alternent avec des vues extérieures, des portes, des fenêtres, des

flammes, des toits, un dallage, une colombe).

La visée est horizontale.

La lumière :

Dénotation : Il y a plusieurs sources lumineuses : la lampe du plafond, la lampe à pétrole, les

ouvertures

...

Télécharger au format  txt (8.3 Kb)   pdf (95.5 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com