LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La déviance

TD : La déviance. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  14 Mars 2018  •  TD  •  472 Mots (2 Pages)  •  116 Vues

Page 1 sur 2

La déviance

TRAVAIL PREPARATOIRE

  1. En 1997, en France, 45% des hommes condamnés pour des crimes ou des délits ont fait de la détention provisoire.

  1. Il convenait de transformer les données en pourcentages et de présenter les résultats sous forme de tableau. Calcul pour la 1ère ligne : (506/593)*100 = 85% Cela signifie que 85% des homicides volontaires sont commis par des hommes.

Vous deviez établir un constat de manière structurée en allant du général au particulier. Remarque : on ne vous demandait pas d’explications.

1er constat : Les crimes et délits sont majoritairement perpétrés par les hommes : 90% de l’ensemble des condamnations et infractions. Les chiffres intermédiaires confirment sans exception ce constat.

2ème constat : Cependant des spécificités sur la délinquance féminine apparaissent. Ainsi, les femmes sont davantage représentées dans les délits « astucieux » : chèques : 34% de femmes et escroqueries : 20%.

3ème constat : La justice est plus clémente avec les femmes : elles sont moins condamnées et moins incarcérées que les hommes. En effet, dans le cadre d’une condamnation pour crime commis par une femme, dans 57% des cas elle sera incarcérée ; alors que pour un homme dans 72% des cas. De plus, alors qu’elles commettent 10% des crimes et délits, elles ne représentent « que » 4% des prisonniers.

  1. Les normes sont des règles de conduite établies par chaque société. Elles évoluent donc dans le temps et dans l’espace. Par conséquent la délinquance (forme de déviance) qui est une transgression des normes est relative à la société à la laquelle on appartient. Un acte peut être jugé délinquant pour telle société et ne pas l’être pour telle autre.

  1. Il s’agit ici de la construction des identités sexuelles. Chaque individu est porteur d’un sexe biologique (nous naissons avec les attributs des filles ou des garçons) et d’un sexe social. Ce dernier dépend de la société à laquelle on appartient. Chaque individu possède des statuts sociaux (homme ou femme) auxquels la société attribue des rôles, c’est-à-dire des comportements attendus (douceur pour les femmes).
  1. Les spécificités de la délinquance féminine ont plusieurs explications : vous deviez structurer votre réponse et ne pas recopier bout à bout des morceaux de phrase du texte.
  • Dépénalisation de certains délits commis davantage par les femmes (émeutes de subsistance, avortement…)
  • Moindre violence réelle des femmes du fait de l’éducation reçue : intériorisation des normes (identité sociale).
  • Moindre répression de la délinquance féminine par la société (inégalement poursuivie).
  • Moindre visibilité de la délinquance féminine (dans le domaine privé) et donc moindre sanction.
  1. 1er constat : La délinquance des jeunes filles a fortement augmenté entre 1991 et 1997 : + 50% [(16174-10778)/10778].

2ème constat : Cependant, la délinquance totale a augmenté dans les mêmes proportions (+52%), ce qui fait que la part de la délinquance féminine dans la délinquance totale a stagné : 10,6% en 1991 et 10,47% en 1997.

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (92.3 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com