LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les femmes et les mémoires durant la seconde guerre mondiale

Dissertation : Les femmes et les mémoires durant la seconde guerre mondiale. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  9 Octobre 2019  •  Dissertation  •  1 237 Mots (5 Pages)  •  219 Vues

Page 1 sur 5

  NOUVION Axel                                 TS                                Le 11/09/2019

Devoir maison n°1

[pic 1]

[pic 2]

        Nous disposons de trois documents, deux textes et une photo qui nous permette de répondre à la question suivante. Comment l’histoire des femmes contribue-t-elle à faire évoluer aujourd’hui la mémoire des événements de la libération ?

            Le premier document est tiré du livre La France “virile” : des femmes tondues, à la libération de Fabrice Virgili, historien français, spécialiste des relations entre les hommes et les femmes au cours des deux guerres mondiales. Livre publié en 2004 par l’éditeur  Petites bibliothèque Payot relatant des faits commis lors de la libération en France en 1944. Le but de ce livre était de faire connaître au grand public les actes et violences commis lors de cette libération. Ce document est relié au film Hiroshima mon amour  (1959) d’Alain Resnais, d'où est tiré la photo d’une femme entrain de se faire tondre.Le second document est un texte extrait d’une interview parue dans Le Monde, le 18 juillet 2013. La journaliste Corine Lesnes interroge Marie Louis Robert, Spécialiste de l’histoire des femmes et du genre, sur les faits commis durant cette guerre sur les femmes et sur l'accueil du livre par les Américains.

        À la fin de la guerre, lors de la libération de nombreuses femmes sont rasées dans le but d’être humiliées, jugée par la population occupée et considérée comme des traitresses, notamment car elles entretiennent des relations intimes avec les soldats allemands afin d’obtenir une vie plus aisée. Certaines sont accusées, également d’avoir délivré des renseignements sur les actions de la résistance et d’avoir donnée certains noms. Lors de la Libération les soldats allemands perdent tous pouvoirs, ces femmes se sont retrouvées sans aucune protection et c'est à ce moment-là que sont apparu les tontes. L’historien F. Virgili interprète ses actions de la manière suivante; ces violences exécutées aux femmes permettent à la population de se venger et d’inverser les rôles en humiliant à leur tour les femmes en les tenant comme responsable de l’humiliation que les soldats allemands leur ont fait subir, la violence change donc de camp. Cependant la France étant dans un état de reconstruction, ne cherche pas à retomber dans la violence, les acteurs de ces tontes passeront du statut de courageux et dévoués à la résistance à un statut moins glorieux, de résistant de dernière heure. Les tondues encore considérées comme coupables, deviendront quant à elles des victimes. Ce changement mettra du temps et selon F Virgili il aura définitivement lieu grâce au film Hiroshima mon amour et plus particulièrement par la “Tondue de Nevers” en 1960.

        Le film Hiroshima de Nevers est un film franco-japonais du producteur Alain Resnais sorti en 1959. Le scénario fut écrit par la romancière Marguerite Duras. Ce film raconte l’histoire d’une jeune femme, une actrice se rendant à Hiroshima pour tourner un film sur la paix. Elle y rencontre un Japonais et la veille de son départ, durant la scène principale du film, alors qu’il partage une ultime nuit ensemble, elle lui raconte son adolescence dans le village de Nevers, de son amour pour un soldat allemand et pour finir de l’humiliation qu'elle a subie lorsqu’elle a été tondue. Le fait que les gens l’ignorait tout en la jugeant, que ses propres parents lui firent quitter Nevers pour Paris en pleine nuit et à vélo, et de nombreuses autre anecdotes durant de longues minutes. Cet amant qui devient ainsi son confident, lui permet de partager ce qu’elle a ressenti et ce qu’elle vécut, c’est une des premières fois ou une femme se confie de la sorte et dit haut et fort qu’elle était peut-être une coupable au départ mais que les membres de son village en on fait une victime, une honte de la ville. Elle change ainsi la vision de la femme. Ce film ayant présenté en sélection officielle au festival de Cannes en 1959 permet de renverser l’image des femmes tondues dès 1960.

...

Télécharger au format  txt (7.2 Kb)   pdf (62.4 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com