LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

"L'Etat est tout, l'individu n'est rien", commentez cette citation dans l'étude des 3 systèmes totalitaires étudiés.

Dissertation : "L'Etat est tout, l'individu n'est rien", commentez cette citation dans l'étude des 3 systèmes totalitaires étudiés.. Recherche parmi 260 000+ dissertations

Par   •  15 Avril 2021  •  Dissertation  •  1 035 Mots (5 Pages)  •  120 Vues

Page 1 sur 5

Les trois régimes étudiés : Le régime soviétique, italienne et allemande possède tout les trois en commun une caractéristique : le fait que ce soit un régime totalitariste. Cette forme de dictature est fondée sur un parti unique incarné par un chef , la Terreur exercée par l’appareil policier et une idéologie d’état cherchant à soumettre totalement la société et à créer un Homme nouveau.

Mais en quoi la citation « L’état est tout, l’individu n’est rien » illustre bien les trois régimes politiques à savoir, Le régime soviétique, le régime fasciste et le régime nationale-socialiste Allemande ?

Afin de répondre à cette question, nous décomposerons le développement en trois parties chacune « dédiés » sur un régime : Le premier parlera du fonctionnement du régime soviétique, puis nous parlerons du fonctionnement du régime faschiste afin de finir par le régime nationale-socialiste.

Tout d’abord, le Régime soviétique est un régime totalitaire de gauche qui s’appuie sur le marxisme-léninisme et qui a pour but de créer un « Homme nouveaux » plainement communisme. Ce dernier est dirigée par un dictateur : Joseph Staline. Menant l’URSS d’une main de fer depuis 1927, ce dictateur va réduire les libertés du peuple en menant une politique de propagande faisant de lui un chef charismatique (« le petit père des peuples » ). Le Parti Communiste de l’Union Soviétique, devient le parti unique et encadre ainsi la vie politique.

Les jeunes soviets sont embrigadés dans des Komsomols, où les valeurs du communisme leur sont enseignées afin de créer des « Hommes nouveaux ». Ils recoivent une éducation en total accord avec l’idéologie du regime stalinen afin de faire grandir des Hommes plainement commuinistes. Ils organisent des discussions avec les plus jeunes et lors des fêtes importantes rassemblant une grande foule, ils “ adaptent” les anciennes chansons, les anciens contes afin d’y intégrer des chants révolutionnaires ou de nouveaux jeux mettant en avant le régime. Des photos immenses d’un Staline bienveillant sont installées. Les travailleurs, eux sont encadrés par le syndicat communiste dont l’objectif n’est pas de défendre le travailleur mais plutôt de les faire travailler plus.

Dans ce parti, toute opposition envers l’état engendre des répressions. Environ 1,8 millions de koulaks : représenté comme nuisible vont être par conséquent déportés dans des camps de Goulags dès 1929. L’URSS va ainsi s’appuyer sur une organisme de surveillance : La Guépéou remplacée en 1934 par la NKVD. Staline va aussi installer « une grande terreur » de 1937 à 1938 qui fera près de 750 000 en l’espace de 16 mois. Ce qui va être l’occasion d’assassiné, d’emprisonner ou arrêter les opposants mais aussi les adversaires de Staline au seins même de son parti.

De plus, en Italie, les « lois fashistissimes » écritent en 1925 1926 permettent à Benito Mussolini, président du conseil de la monarchie constitutionnelle depuis 1922 de prendre le pouvoir et ainsi instaure un état totalitaire dans son pays. Ces lois ont pour but de réduire considérablement les libertés du peuple. En effet, le Duce, possède seul le pouvoir exécutif, il va abolir le droit de grève, faire de son parti le parti unique et contrôler la presse et le pouvoir exécutif. Dans ce regime,

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com