LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comptabilité nationale

Commentaire d'oeuvre : Comptabilité nationale. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  14 Mai 2012  •  Commentaire d'oeuvre  •  975 Mots (4 Pages)  •  999 Vues

Page 1 sur 4

Mots clés:

Comptabilité nationale, agrégats, revenu disponible, élasticité de la consommation, PNB, PIB, valeur ajoutée, consommation intermédiaire, PIB nominal, PIB réel,

C: Consommation

I: Investissement

G: Action gouvernementale

X:Exportation

M: Importation, ou offre de monnaie

Y: Revenu

Yd: Revenu disponible

S: Epargne

TR: Revenue de transfert

L: Travail/population (car tt être vivant travail ou va travailler, ou a travaillé)

K: Capital

1) Les agrégats de la comptabilité nationale

La comptabilité nationale mesure :

• Les flux monétaire représentatifs (pas tous) de l’activité économique d’un pays pendant une période donnée (généralement 1an).

• Population L

• Mesure de la richesse (production): Y

(Dans le cours on partira du principe que plus Y est élevé mieux c’est, même si les économistes moderne en doutent énormément.)

• Mesure la richesse par habitant Y/L → Plus significatif.

• Mesurer la richesse réelle (éliminer les variations de prix)

• PIB (critère de résidence)

• PNB (critère de nationalité)

• Consommation

• Investissement brut (FBCF)

• Investissement Public

• Importations

• Exportations

• Epargne

Décomposition des sources de la croissance

a: La part du capital dans le PIB (est généralement de 1/3, et la part du travail représente 2/3 .)

D’où la répartition du revenu entre salaire et profit.

A: progrès technique – productivité globale des facteurs (PGF)

→ Efficacité de la production : innovation, organisation (ex taylor). En effet les innovations peuvent aussi être organisationnelles.

g: taux de croissance

La mesure de la croissance

Equation fondamentale du taux de croissance du PIB

PIB potentiel: PIB maximum atteignable à long terme (les facteurs de production disponibles sont pleinement utilisés)

Lorsqu’un pays est dit en surchauffe, c’est lorsque le PIB atteint ou est proche d’atteindre le PIB potentiel. On ne peut donc pas faire mieux. Cependant la surchauffe a lieu lorsqu’on pense qu’on peut créer encore plus de richesse en ajoutant de l’argent dans l’économie. C’est l’inflation.

Nous on prend en compte uniquement la consommation finale des ménages.

Revenu disponible brut: somme de la consommation finale et de l’épargne nationale

Yd= (Y-t)

Emplois Ressources

Consommation finale+ Epargne

= Revenu disponible Brut (Yd) (A)Revenu primaire= Revenu d’activité + Revenus de propriété

(B)Transferts nets de redistribution= Prestation sociales- prélèvements obligatoires

(A)+(B)= revenu disponible brut

L’élasticité de la consommation par rapport au revenu s’obtient en faisant le rapport entre la variation relative de la dépense et la variation relative du revenu disponible :

Quand l’élasticité prix est >1 : bien normaux supérieurs.

Quand l’élasticité prix est neutre {0;1}: bien normaux

Quand l’élasticité prix est négative: bien normaux inférieurs.

Fonctions Elasticité à long terme

Alimentation 0,41

Habillement 0,19

Logement 0,96

Equipement des logements 0,35

Santé 1,99

Transport 1,4

Loisirs, spectacle, culture 1,25

Autres biens et services 1,47

L’investissement

FBCF= acquisition de biens durables utilisés pendant au moins un an à produire d’autres biens et services {achat de biens d’équipement ou de bâtiments par les entreprises, achat de logements par les ménages (c’est controversé mais bon c’est comme ça… . En fait on se dit que les gens veulent revendre leur logement plus cher donc c’est leur investissement).

La variation de stock:

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (101.7 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com