LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Sociétéé De Masse Ne Veux Pas La Culture Mais Les Loisirs

Rapports de Stage : La Sociétéé De Masse Ne Veux Pas La Culture Mais Les Loisirs. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  11 Décembre 2011  •  1 128 Mots (5 Pages)  •  2 754 Vues

Page 1 sur 5

Dans son ouvrage, la crise de la culture (1961), Hannah Arendt, philosophe du XXéme siècle a dit : « la société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs ».

La culture qui d’après l’UNSECO est l’ensemble des traits distinctifs, spirituels, matériels, intellectuels et affectifs qui caractérise une société ou un groupe social revêt dans cette citation une connotation plus particulièrement intellectuelle. Selon Hannah Arendt, la société de masse préférerait les loisirs et les divertissements, au sens pascalien du terme, à la culture, c’est là même que se trouve le paradoxe.

La philosophe fait donc ici référence à l’émergence d’une culture de masse qui est la transformation de l’objet culturel en un loisir. Cette culture de masse, qui présuppose l’existence d’une société de masse ayant accédé à la réflexivité, est d’après Georges Friedmann « l’ensemble des biens de consommation culturels mis à la disposition du public par les communications de masse ». C’est pourquoi nous pouvons nous demander si la culture de masse, en présentant la culture sous forme de loisir ne nuit pas à une culture riche et authentique ?

La culture de masse est une forme de culture déstiné au plus grand nombres. Elle permet d’ouvrir l’esprit de tous, notement de ceux qui de part leur éducation n’ont pas eu accés a la culture (exemple des milieux ouvriers et paysans). Cette culture de mase rend également possible l’élevation du niveau général de la population et la fomation de masses cultivés. l’accés a l’art et a la culture est ainsi élargit permettant a un grand public de l’apprécier. L’intelligence et l’ouverture d’esprit sont par la méme, démocratisée. En effet la culture de masse semble œuvrer pour la démocratie en insérant des individus épanouis et mieux informé grace au plaisir et a la dimenssion jubillatoire de la consommation culturelle. De plus cette culture de masse forme des individus ayant un minimum de culture et qui acquirent ainsi des bases rudimentaires dans de nombreux domaines. Ceci est permis notament pas la vulagrisation des sciences, des arts, de l’ahistoire..etc. d’autre part, afin d’insiter les gens a s’interesser et a consomer des produits culturels, la culture est prsenté a la société de masse de façon ludique. Un exemple permettant d’illustrer ce processus est le « Trivial poursuit »,jeux de société, permettant d’acquérir un semblant de connaissance tout en s’amusant. Cet aspect récréatif les individus sont plus enclin a l’aprentissage, c’est une maniére d’amasser des connaissances sans faire d’eforts.

Cependant par cette aproche ludique, la culture de masse assimile l’emsemble des connaissance et de la culture a un loisir. Evidement au sens grec du terme « skholé « , la culture semble être du coté du loisir. La « skholé » étant le temps dont on dispose pour sois méme, pour prendre soin de soi est donc le temps de l'étude et de la méditation car c'est seulment par ses procédés que l'on peux prendre soin de son ame . Toutefois les loisir ne sont desormais plus du temps dont nous disposons pour la culture mais un moyen de « passer le temps » et de se divertir. La culture de masse étant présenté comme un loisir permet aux gens d’acquérir un vernis de culture sans fournir le moindre effort et tout en se divertissant. En effet la culture de masse n’est

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (85.4 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com