LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM 1002 initiation à la gestion TN3 Maynard

Étude de cas : ADM 1002 initiation à la gestion TN3 Maynard. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Septembre 2018  •  Étude de cas  •  3 556 Mots (15 Pages)  •  840 Vues

Page 1 sur 15

Question 1 : Quelle est la nature des situations problématiques qu’expose ce cas ?

Il y a plusieurs situations problématiques au sein de l’entreprise Maynard ltée. Voici les principaux que je distingue:

  1. L’absence d’une gestion du président, aucun encadrement de ses employés et passivités de celui-ci. On peut le remarquer dans l’extrait suivant : « Bien que le président ait, dans l’organigramme, une position hiérarchique en évidence, son style de direction est plutôt effacé. L’axe décisionnel converge surtout entre la directrice générale adjointe, Mme Boisvert, qui est en liaison avec la directrice des ventes, Mme Morenz. Le service de l’exportation, quant à lui, est sous l’emprise de Mme Morenz dans tous les sens du terme. » Il y a un autre extrait qui démontre qu’il n’a pas le contrôle sur ce qui se produit dans son entreprise et qu’il ignore même certaine situation : « … il produit une esquisse qu’il remet à Mme Boisvert, la DGA, qui doit la remettre au président. […] il comprend que la DGA n’a pas informé correctement, et ce, de façon volontaire, le président » La direction qui est la plus présente dans ce cas-ci est la direction générale adjointe, Mme Boisvert, ainsi que la directrice des ventes, Mme Morenz.

  1. Défectuosité physique et ergonomique. À plusieurs reprises se problème est relevé dans l’extrait suivant : « Une première visite chez Maynard limitée frappe par la vétusté des équipements et la non-ergonomie des lieux […] disséminées de façon erratique […] sales et malodorants […] compromettant ainsi la sécurité pour tous et court-circuitant la fluidité des allées et venues […] vétustes et insalubres ainsi que l’aménagement hétéroclite et non-ergonomique […] Son poste de travail est dans un état lamentable ».

  1. Problème de harcèlement. Tout au long de la lecture de la mise en situation, j’ai pu remarquer de nombreux extraits qui démontrent ce problème : « Mme Morenz se met hors d’elle, allant presque à l’hystérie. Elle crie devant tout le monde […] Elle pique une crise […] Elle lui jette la note à la figure […] Se met en colère contre Pierre de façon injustifiée […] se remet violemment en colère […] se permet d’intervenir en criant […] Mme Morenz crie pour que quelqu’un prenne sa ligne […] empreint de moquerie de la part de Mme Morenz […] une démonstration de rage incontrôlée… »
  1. Manque de compétence et de formation, ainsi que l’insatisfaction des employés. L’extrait suivant peut démontrer les conditions de travail ainsi que l’ambiance générale avec les subordonnés : « Le salaire moyen est très faible, le processus de formation est non-structuré, ce qui fait que la compétence de plusieurs laisse réellement à désirer. Quand des problèmes se présentent, tous et chacun attribuent la faute à quelqu’un d’autre. Il règne une atmosphère d’irresponsabilité généralisée […] je fais mon travail… qu’ils s’arrangent avec leurs problèmes ! Ça ne me regarde pas ! […] il n’a rien à faire et ce, pendant des semaines. Pierre a beaucoup de temps devant lui et il tourne en rond. » Il y a un extrait qui m’a plus frappé que les autres qui démontre un problème dans cette organisation : « personne n’est au courant de ce qu’il fait ; il est pour lui difficile de recevoir de l’information et de comprendre ce que les autres font également, il est isolé. Pendant presque un an, il n’a pas un seul objectif à rencontre et le Service de l’exportation éprouve des difficultés énormes ; il n’a pas été consulté une seule fois sur les stratégies à préconiser ».
  1. Absence de stratégie et fermeture à l’innovation ; peu d’écoute de la part de la direction. L’extrait suivant démontre cette problématique : « L’ensemble de la direction, incluant Mme Morenz, n’a qu’une confiance minimale envers les subordonnés et n’accorde que peu d’écoute et de place aux suggestions […] il leur soit difficile d’apporter des changements dans leur poste de travail. […] elle définissait et chérissait comme SON bébé […] acceptait difficilement de diminuer son contrôle sur cette unité […] revenir à la manière dont le bureau était disposé antérieurement […] ne veut rien entendre de ce que Pierre propose […] son initiative est désapprouvée et il reçoit la directive de s’en tenir à ne rien faire […] La proposition d’une nouvelle façon de fonctionner est rejetée […] sont toujours freinées ou refusées » Tout au long du cas, Pierre essaie de mettre en place de nouvelle façon de fonctionner et essaie d’améliorer les choses, mais toutes ces initiatives seront rejetés.

Question 2 : Quelles sont les causes et les conséquences des situations problématiques que présente ce cas ?

Pour le niveau stratégique, la dernière stratégie est la diversification des opérations, ce pour quoi Madame Morenz avait été embauchée en premier lieu. Ainsi, il n’y a pas de plan stratégique clair dans l’entreprise Maynard limitée. La réticence aux changements de la part d’un cadre est probablement présente puisqu’il n’y a pas de stratégie claire d’entreprise.

De plus, la performance de l’entreprise est diminuée à cause de la non-ergonomie des lieux et des équipements désuets. Ce qui a entraîné une diminution des ventes puisque l’expérience client est mauvaise. Le risque d’accident de travail est élevé. Le mauvais état des lieux détériore l’image de l’entreprise.

La légitimité de l’entreprise est remise en cause puisque le président est absent et passif, malgré l’organigramme qui le place au plus haut sommet hiérarchique. Il ne se pose pas de question et je n’ai pas pu distinguer un statut décisionnel au niveau de M. Laviolette.

La performance des employés est touchée à cause qu’ils n’ont pas d’objectif, sans avantages sociaux et sans un salaire compétitif. « La motivation provient de la combinaison de facteurs tangibles et intangibles » Dans cette entreprise, il n’y a pas différentes formes de rémunération autre que le salaire moyen, il n’y a pas non plus de récompense matérielle et les conditions de travail risquent de causer des accidents de travail. Il n’y a pas non plus de reconnaissance d’ordre social et l’organisation du travail des employés n’est pas stimulante, elle est plutôt critiquée s’il y a un changement. Ainsi, la motivation des subordonnés est basse.

...

Télécharger au format  txt (24.4 Kb)   pdf (234.9 Kb)   docx (24 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com