LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Écriture D'invention Basé Sur Pierre & Jean

Dissertation : Écriture D'invention Basé Sur Pierre & Jean. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  13 Décembre 2013  •  1 035 Mots (5 Pages)  •  3 088 Vues

Page 1 sur 5

C'était le 16 mars 1889. Quelques mois auparavant, des auteurs les plus connu tel que Beaubois, Georges de La Pyrène ou encore M. de Lamarche décidèrent dese retrouver ce jour, à une soirée au Château d'Aran vers 18h19. Comme convenu, ils se retrouvèrent dans le boudoir, et comme à leurs habitudes, ils commencèrent à parler litterature française.

Une dizaine d'auteur étaient présent, mélangé à de jeunes critiques litteraires ainsi qu'à des dirigeants de journaux populaire tel que Le Gaulois et L'almavida.

Deux romanciers se démarquèrent lors de cette soirée. Ils se prénommaient Jean Villeneuve et Eric Balsthend.

Les deux écrivains entamèrent leur discussion qui se transforma en débat, un vers de Brandy dans une main, un pipe dans l'autre.

Balsthend débuta la conversation : " Eh bien Monsieur, à ce qui paraitrait vous défendriez la conception chirurgicale de l'écriture qui serait en vérité une photographie banale de la vie ?"

Villeneuve répondit : "Cela est vrai. Selon moi l'insertion du "faire vrai" consiste à dire toute la vérité, rien que la vérité dans mes romans. Contrairement à vous, je pense que tout le monde serait capable de le faire. Il n'est point obligatoire de faire oeuvre d'artiste pour révéler le vrai."

-Avec tout mon respect, il m'est impossible d'imaginer une oeuvre où toutes les banalités de la vie y figurerait. Tout raconter serait impossible. Il faut que l'auteur fasse des choix car le fait de tout raconter nous ferait écrire des oeuvres de 3 tomes de 500 pages au lieu d'un simple roman de 373. Et seul un artiste saurait faire les bons choix évitant ainsi à nos lecteurs l'ennuie quand ils lisent.

-Mais .. En tant que romanciers réalistes nous n'avons pas pour but d'écrire une vérité amplifié, déformé de la vie. Bien au contraire, on doit écrire la vie telle qu'elle est perçut par les vivants. Souvent elle n'est que routine et banalité. Il n'y a ni fantastique et ni imagination émanant de nous, les auteurs.

- En aucun cas je n'ai dit qu'il nous faut rajouter du fantastique ou de l'imaginaire. Comme l'a dit Maupassant une année auparavant, "le réaliste, s'il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous donner la vision la plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même".

-Que dois-je comprendre à travers cette citation Monsieur Balsthend ?

-Que tout simplement on donne une vision plus complète, plus supérieur et plus subjective de la vie. En tant qu'auteur réaliste ou naturaliste nous faisons appel à des évênements .. "Clichés" pour que les lecteurs soient convaincus que nous disions toute la vérité de la vie sans forcément alourdir l'oeuvre avec des banalités.

-Très bien .. Si vous désirez construire votre argument sur une citation je peux faire de même. Connaissez vous celle-ci : "Le roman : c'est un miroir qu'on promène le long d'un chemin." ?

-Oui bien entendu. Elle a été dite par Stendhal ! Que voulez vous me dire exactement Monsieur Villeneuve ?

-Je souhaite dire que dans nos romans nous reflétons simplement la vie telle qu'elle est vécu. Nous imprimons nos impressions, parfois notre vécu ou le vécu d'une personne que nous connaissons sans pour autant amplifier les faits.

-Eh bien, mon cher Villeneuve, votre argument

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (84.4 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com