LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Texte sur les Héros et victimes de belles histoires

Lettre type : Texte sur les Héros et victimes de belles histoires. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  30 Octobre 2014  •  Lettre type  •  604 Mots (3 Pages)  •  419 Vues

Page 1 sur 3

Les grandes nations comme les grands récits ont leurs héros, leurs victimes et leur opprobre. Tu ne seras rien de tout cela car telle une herbe fauchée tu as été arraché à la postérité et les hauts faits passés dont tu fus l'auteur éparpillés comme des cendres maudites que seule la mémoire de l'Ogooué éternelle n'a pas banni.

Car elle se souvient d'Emane Tole, chef du village Nseghe en amont de Ndjolé qui en 1895 refusa de se soumettre. Ses méandres se remémorent toujours ta dignité retrouvée sous les feux nourris des miliciens de Savorgnan de Brazza. Elles n'ont pas oublié les épiques batailles dont tu fus l'héroïque vaincu. Comme ce 23 juillet 1896 où tes compagnons et toi, tapis dans la moiteur verte des feuillages, assistiez immobiles à la destruction et au pillage de votre village en flamme. Et les voix de Vadou et Rives, chevaliers blanc de votre apocalypse hattant leurs sbires à perpétuer leurs viles besognes.

Pourchassé, traqué, tu as connu l'insoutenable détresse du fugitif. Tu courrais avec rigueur non pour fuir mais pour résister au verdict qui t'avait condamné à périr pour entrave à l'exploitation de ta propre terre par les blancs et leurs comparses frères noirs. Cette terre dont tu étais fils, héritier et ami. Qui étaient-ils pour décider que tu n'étais plus digne de l’honorer, de la féconder, de la garantir et ainsi mériter la confiance placé en toi par les ancêtres qui t'avaient intronisé chef depuis le sein de ta mère?

Dans ta fuite, ton combat avait rencontré une alliée qui toujours se souviendrait, c'était cette terre révoltée sur laquelle tu courrais pour échapper au courroux des exploiteurs qui voulaient te châtier, faire de ta capture et de ton exécution publique un exemple. Pourtant, cette terre saccagée et spoliée t'accompagnait, rassérénée, car tu faisais acte de foi tes camarades de cause et toi, pour la réconforter et lui donner votre plus belle preuve d'allégeance : vos vies.

De tes pieds nus blessés par d'interminables heures de marche coulait le sang fétiche de la révolution, la sève rouge procréatrice de tout renouveau. Honni, humilié, dilapidant ton amour dans cette course folle, tu fuyais la pugnacité coupable des détracteurs. Ils souhaitaient te soumettre et t'éliminer de toute anecdote, écraser ton impétuosité à la force de leur supériorité militaire.

la bouche saccagée de réverbérations encore rudoyantes, résolus à te radier de la conscience du monde, ils t'ont dissous de notre mémoire sans histoire, expulsé tel un scélérat de nos traditions orales et de leurs livre. Mais tu ressusciteras des geôles du passé car nous irons te chercher afin que tu retrouves ton rang et que ton sang répandu nourrisse de grandeur la terre pour laquelle tes compagnons et toi aviez vaillamment combattu.

Nous enfanterons des épopées magnifiques et d'épiques légendes à ta gloire. Tu seras notre héros narguant les falsificateurs par un ultime acte d'insoumission. Les générations futures sauront ton nom et ce que tu as fait. Tu rejoindras Samory, Béhanzin et Chaka au panthéon et l'on entendra les chants triomphants au vent exécutés par tes compagnons, ruisselant de sueur et de gaieté retrouvée. Tu déposeras ainsi

...

Télécharger au format  txt (3.8 Kb)   pdf (65.1 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com