LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Préservation des produits alimentaires

Commentaire d'oeuvre : Préservation des produits alimentaires. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  26 Septembre 2014  •  Commentaire d'oeuvre  •  1 229 Mots (5 Pages)  •  366 Vues

Page 1 sur 5

La conservation des aliments permet de reculer la date de péremption tout en préservant leur comestibilité. Elle a été mise au point grâce aux connaissances de la biologie des micro-organismes.

Moyen de conservation

Effet

La salaison (le plus ancien)

Empêche le dvpt des micro-organismes en recouvrant l'aliment de sel ou d'une solution très salée → déshydratation des aliments pour que les champignons ne se dvlp pas.

La congélation

Le froid ralentit ou stoppe la croissance microbienne, ce qui prolonge la durée de conservation d'un aliment.

La pasteurisation

Traitement par la chaleur détruit les micro-organismes (72° pour le lait) → retarde la date de péremption

[ procédés UHT (ultra haute température) assurent une véritable stérilisation à 140°C

'appertisation

Mise en conserve chauffe la nourriture dans des boîtes métalliques à 115°C pour détruire la majorité des microbes et fermer la boîte.

Conditionnement sous atmosphère modifié

Consiste à remplacer l'air contenu dans l'emballage par un gaz ou un mélange gazeux, ce qui réduit la quantité de dioxygène nécessaire aux micro organismes (le tout est stocké à basse température tout en conservant l'humidité du produit)

Irradiation ou pasteurisation

À froid permet de détruire les micro-organismes à la surface des aliments.

Déshydratation

L'irradiation des aliments consiste à exposer des aliments à des rayonnements ionisants afin de réduire le nombre de micro-organismes qu'ils contiennent.

Les techniques de conservation peuvent modifier les qualités gustatives et nutritionnelles des aliments et provoquer parfois des troubles physiologiques chez le consommateur :

Les techniques de chauffage et l'irradiation

Diminuent la quantité de vitamine et altèrent le goût des aliments

Les conserves et la salaison

Induisent une forte quantité de sel qui favorise l'apparition de maladies cardiovasculaires via l'hypertension.

L'ajout de conservateurs

Pour retarder le dvpt des micro-organismes peut provoquer des allergies.

Enfin, les allégations figurant sur certains produits révèlent que ceux-ci sont enrichis artificiellement en certains nutriments mais ces procédés ne favorisent pas une alimentation équilibrée.

BILAN I

Les animaux tels que l'homme, sont des organismes hétérotrophes, ils ont besoin d'autres êtres vivants (animaux ou végétaux) pour produire leur propre matière vivante.(matière organique // biomasse)

Les végétaux chlorophylliens sont des organismes autotrophes : ils sont capables d'édifier leur propre matière organique à partir de molécules strictement minérales.

En conséquence, les végétaux chlorophylliens sont à l'origine de toutes les chaînes alimentaires, ce sont des producteurs primaires. Les animaux sont eux des producteurs secondaires de matière organique. La production de la matière animale nécessite une production végétale quantitativement important car, dans une chaîne alimentaire, la masse de matière produite au niveau du maillon « n+1 » est très inférieure à la masse de matière du maillon « n » ingérée.

Ainsi, dans un écosystème naturel, on observe un flux d'énergie avec une entrée d'énergie solaire lors de la photosynthèse et une sortie d'énergie par respiration à chaque niveau trophique, ainsi qu'un cycle de la matière car les ions minéraux sont en permanence recyclés, grâce à l'action des décomposeurs.

BILAN II :

Un agrosystème est construit ou modifié par l'Homme afin de prélever une partie de la matière organique végétale (production primaire) ou animale (production secondaire) qu'il produit. Il est généralement mono spécifique (ce qui entraîne une perde de biodiversité) et permet de fournir des produits nécessaires à l'humanité : nourriture, matières premières (coton, bois..) ou combustibles (agrocarburants).

Dans un agrosystème l'exportation de la récolte constitue un flux sortant de matière d'autant plus important que la productivité primaire est importante. Il doit être compensé par un flux entrant d'eau et sels minéraux (la matière n'est pas recyclée). Ce flux de matière vient s'ajouter au flux de matière qui

...

Télécharger au format  txt (8.8 Kb)   pdf (106.4 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com