LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Rire Peut-il être Associé Au sérieux ?

Dissertations Gratuits : Le Rire Peut-il être Associé Au sérieux ?. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  13 Mars 2012  •  666 Mots (3 Pages)  •  1 311 Vues

Page 1 sur 3

Aujourd’hui, une situation sérieuse est de plus en plus en lien avec le rire selon qui est la pour l’interpréter. Le sujet est le rire peut-il être associé au sérieux ? Nous pouvons remarquer que dans cette question, il y a deux termes antithétique. D’une part, le rire dévoilant la manifestation d’un sentiment de gaieté par un mouvement des lèvres, de la bouche, accompagné de sons égrenés. D’autre part, le sérieux exprime le fait que quelque chose ne peut prêter à rire, méritant une considération et ne manifestant aucune gaieté. Nous traiterons le thème suivant : peut-on dépasser cette opposition ? Pour cela nous analyserons tout d’abord l’opposition de ces deux mots puis nous verrons quels rapprochements sont possibles entre ces derniers.

Tout d’abord, nous allons voir l’antinomie à travers les caractéristiques du rire et celles du sérieux.

Concernant le rire, nous avons vu plus haut, qu’il représentait un sentiment de joie. L’une des caractéristiques du rire est sa spontanéité, le fait qu’il se réalise sans réflexion préalable. Cette idée se retrouve dans l’expression : éclat de rire. De plus, le rire a une fonction sociale, car il permet une certaine convivialité ; car les gens vont les uns vers les autres en sachant que autrui rira des même choses que lui. Cette notion est renforcée par la fonction intellectuelle du rire dénoncé par Luc de Brabandère, qui nous montre l’importante du rire pour unir les gens. Puisque en nous donnant de l’esprit ; il nous donne l’envie, le besoin d’être reconnu, d’être intégré. Nous forçant ainsi à aller vers les autres, nous créant une certaine sociabilité.

Le sérieux quant à lui montre un caractère rigide, sans flexibilité. Car quand nous pensons au sérieux, les premiers mots qui nous viennent en tête sont travail, important, solennel. De plus, si nous lisons les différentes définitions du sérieux, il en ressort qu’il ne peut prêter à rire, qui ne rit pas, ne manifeste aucune gaieté… donc nous pouvons en déduire que la caractéristique du sérieux est une connotation de gravité et d’austérité.

Les deux termes étudiés semblaient s’opposer mais nous avons vu qu’ils ont des liens puisqu’ils se définissent l’un par rapport à l’autre.

Nous allons maintenant voir les différents rapprochements existant entre le rire et le sérieux.

Pour cela, nous étudierons la fonction thérapeutique du rire. Dans cette notion, nous avons un lien entre le sérieux et le rire car la thérapie qui est un sujet grave, consciencieux et le fait d’y apporter le rire rend ce mot tout de suite moins solennel. Le rire se fait fonction thérapeutique lorsque par exemple si l’on est perdu quelque part, il vaut mieux en rire et essayer de se décontracter pour pouvoir ensuite réfléchir calmement plutôt que de se mettre à pleurer et à stresser pour au final ne plus avoir les idées claires. D’où l’intérêt de savoir tourner certaines choses en dérision. Le même rôle est donné aux clowns qui viennent dans les hôpitaux afin de faire, le temps d’un instant, oublier aux personnes malades l’endroit où elles se trouvent.

Un autre lien entre nos deux mots se trouve dans le fait de pouvoir grâce au rire parler

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (62.8 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com