LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'education Dans Une Si Longue Lettre

Commentaires Composés : L'education Dans Une Si Longue Lettre. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  3 Mars 2014  •  943 Mots (4 Pages)  •  1 660 Vues

Page 1 sur 4

Introduction

Dans une si longue lettre le thème de l’éducation occupe une place de choix et cela on ne s’aurait l’amputer au métier de l’auteur qui est à la fois enseignante et écrivaine. En effet l’acception globale de l’éducation montre quelle peut être conçue comme l’enseignement des règles de conduites, sociales et formation des facultés physiques, morales et intellectuelles qui président la formation de la personnalité de l’homme. Ainsi dans notre analyse, nous nous évertuerons de montrer a travers une si longue lettre que l’ecole, la famille et la société sont des lieux privilégiés de transmission des connaissances. Nonobstant les tares de cette société l’artiste doit porter son regard critique et constructif sur la transmission des valeurs sociétales sans les quelles l’humanité serait en décadence.

I –La société temple d’éducation

L’Education est un thème récurent dans l’œuvre de Mariama Ba et cela ne peut être cadré qu’au limite de l’école d’où la nécessite de l’élargir au sein de la societe par le biais de la famille. La société est la première des écoles ou l’homme naquit grandit et devient un responsable, un leader capable de cerner des problèmes et les solutionnes. L’Education de la societé est cette action de développement des facultés physiques, intellectuelles et morales a travers le savoir ; savoir faire et savoir être en vue de l’adaptations ou de la transformation du milieu naturel et social. Cette éducation ne peut se faire que dans un cadre social adéquat et apaisé et cela Ramatoulaye l’a très bien compris en essayant de comprendre les cupidités de son mari et en s’attachant en son foyer pour garder l’harmonie de sa famille. D’ailleurs dans la société africaine, l’homme est façonné par ses pairs dans le bois sacré, lieu de formation et d’initiation aux valeurs cardinales de la société car c’est vraiment au cœur de la collectivité que jaillit cette tendance éducative ; chaque africain se fait éduquer par d’autres africains et il en éduque d’autres a son tour. Aujourd’hui Moderne, elle fut jadis transmise par générations et par rite et rituels par des sages comme le montre Seydou Badian dans Sous l’Orage. Cette sagesse plusieurs fois séculaire est le socle de la societe africaine et en croire Amadou Hampathe Ba, elle devrait être sauvegardée lorsqu’il affirme ‘’En Afrique traditionnelle un vieillard qui meurt c’est une bibliothèque qui brule’’.

II-L’Ecole Lieu de socialisation

L’école est un lieu de transmission des connaissances mais à travers des méthodes et des acteurs qui sont façonnés par cette même école l’éducateur selon nos propres dire est un travailleur qui cherche à transmettre des connaissances, des compétences et a véhiculer des valeurs, à être un modele, à contribuer à l’édification de sa nation ou simplement à trouver un emploi, par contre son domaine ; l’éducation semble plus difficile à cerner. Dans une Si longue lettre Ramatoulaye, Aissatou ont fait l’école d’où leur ouverture d’esprit mais aussi l’ascension sociale qui leur évite d’être traitées comme des femmes objets. L’éducation est d’abord dans le cercle de la famille sur l’utilisation de la télévision ou de la crise d’adolescence

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (77.3 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com