LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

FICHE DE LECTURE LES ANIMAUX MALADES DE LA PESTE

Documents Gratuits : FICHE DE LECTURE LES ANIMAUX MALADES DE LA PESTE. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  25 Juin 2014  •  734 Mots (3 Pages)  •  1 977 Vues

Page 1 sur 3

Fable : Les animaux malades de la peste

Fable : ne respecte pas des formes calibrées mais est écrite en vers sous une forme libre. Les rimes ne sont pas organisées sous une forme stricte.

Auteur : Jean de la Fontaine (1621-1695) XVIIème siècle

C’est un poète français de grande renommée, principalement pour ses fables.

Activités : Poète, moraliste, dramaturge, romancier et fabuliste

Mouvement : Classicisme

Genres : fable et conte

Bibliographie :

_ Ode au roi (1663)

_ Conte (1665, 1666, 1671, 1674)

_ Fables (1668, 1678, 1693)

Extrait : Fables, volume II, (1678)

A propos du texte :

Galeux : qui a la galle, acarien qui démange

Intro :

1er recueil de fables  énorme succès

AMLP ouvre le 2e volume

Problématique : Par quels moyens l’auteur condamne t’il à la fois la cour, la Religion et l’Homme ?

Thème : Fable sur la justice et la cour du roi

Plan analytique :

_ Présentation du mal

_ Remède proposé par le lion

_ Discours du renard : innocenter le lion

_ Applaudissement de la cour

_ Discours (narrativisés) des autres puissances

_ Condamnation de l’âne

_ Verdict, châtiment

_ Moral

Plan :

I. Dramatisation de la situation initiale

A. La dramatisation du mal

• L’article indéfini « un Mal », la répétition du mot Mal ainsi que les 2 propositions relatives créent un effet d’attente.

• Mal  « Malin »  connotation religieuse (XVIIème siècle)

• Majuscule à Ciel et à Mal  crainte du monde divin

• Rimes « fureur » et « terreur »  renforce la peur  association sémantique (relative au sens)  la fureur divine a pour conséquence la terreur.

• Chiasme (vers 7)  « Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés »  impression de puissance  universalité du mal

• L’abondance de négations  manque et privation

B. La dédramatisation

• Référence à L’Achéron (fleuve qui sépare les morts des vivants dans l’antiquité grecque)  métonymie de la mort  terme enrichir  positive la mort  dédramatise et rappelle que ce n’est qu’une fantaisie

• + Allusions à d’autres fables (« le loup et l’agneau » et « les deux pigeons »)

II. L’hypocrisie du roi

• D’apparence amicale  hypocrite  art du discours

A. L’autocritique du roi

• Apostrophe amicale « mes chers amis »  solennité  terme « ami » est hypocrite  animaux

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (79.5 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com