LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Travail noté 3 ADM1002

Dissertation : Travail noté 3 ADM1002. Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2021  •  Dissertation  •  2 307 Mots (10 Pages)  •  143 Vues

Page 1 sur 10

ADM 1002

Initiation à la gestion

Fichier-réponse

Travail noté 3

20 points

Question 1 : Quelle est la nature des situations problématiques qu’expose ce cas?

Située en Estrie, La société moderne a été fondée en 1946 par le père du président actuel, Jacques Letendre, qui en a hérité depuis 1976. Une moyenne entreprise familiale manufacturière rentable qui œuvre dans la fabrication de robinetterie et d’accessoires de plomberie pour les magasins de détail et les grandes surfaces. Elle emploie près de 200 travailleurs dont plus de 80% sont affectés à la production. Depuis deux ans, la compagnie a subi une réduction importante des profits, car les ventes ont diminué en plus d’une accentuation de la concurrence avec les autres producteurs surtout celle provenant des produits importés.

Est-ce à cause de l’augmentation des coûts de production, due à l’augmentation du coût des matières premières, une baisse de productivité ainsi qu’un le moral des employés qui est à son plus bas niveau, ce qui a pour impact que le taux d’absentéisme a augmenté?. Dans le passé, l’entreprise était de style managérial traditionnel où les employés de production sont responsables de toutes les tâches qui relevaient précédemment des départements de supervision et de contrôle de qualité. Afin d’assurer la qualité, le contremaître doit faire respecter les échéanciers et s’assurer que les méthodes et les procédures sont appliquées. Le président quant à lui, après avoir lu un article sur la restructuration de l’entreprise saucisses Johnsonville, sait qu’il doit effectuer une restructuration afin que la compagnie soit plus compétitive face à ses concurrents.

Question 2 : Quelles sont les causes et les conséquences des situations problématiques que présente ce cas?

Afin de bien comprendre les situations problématiques, surtout leurs causes et conséquences, on constate au niveau de la stratégie que la réduction importante des profits semble être la situation problématique majeure de l’entreprise. Elle a pour conséquence d’entraîner une diminution des ventes dues à l’augmentation de la compétition avec les autres producteurs venant principalement des produits d’importations.

Par ailleurs, au niveau administratif la faible motivation des employés et l’insatisfaction de ceux-ci entraînent un taux d’absentéisme élevé et ainsi a pour conséquence une baisse de la productivité. La responsabilisation des employés aide à la motivation et rend les prises de décision plus faciles alors que la démotivation actuelle affecte grandement les opérations. Selon la loi de l’effet de Thorndike, « une action (ici un comportement) est plus susceptible d’être reproduite lorsqu’elle entraîne une satisfaction pour l’organisme (la personne) et d’être abandonnée lorsqu’il en résulte une insatisfaction »[1].

Quant au niveau opérationnel, les coûts de production sont à la hausse à cause des coûts plus élevés des matières premières et la hausse salariale ainsi elle entraîne une baisse de la productivité. L’entreprise offre des produits qui s’adressent à un marché de « gamme intermédiaire » en offrant cependant un bon ratio qualité-prix (Lacasse p.4). Basée sur une forme de bureaucratie mécaniste, LA SOCIÉTÉ MODERNE a des procédés qui sont rigides et standardisés. « Pour assurer l’efficacité des opérations de productions, il existe des points de contrôle à chaque étape. Un système exhaustif de méthodes et procédures régit l’inspection des matières premières, les opérations et les produits finis. Pour l’entreprise, c’est là la façon d’en assurer la qualité. Le contremaître doit veiller au respect de ces méthodes et procédures et il doit ‘’coûte que coûte’’ faire observer les programmes et les échéanciers de production. » (Lacasse p.5). Les employés doivent se conformer au contrôle centralisé du contremaître ce qui est un exercice formalisé. Le consultant engagé, Paul Lesage, a effectué un sondage auprès des travailleurs et 60% d’entre eux affirment qu’ils feraient un meilleur travail s’il y avait moins de supervision et même que 52% croient que leurs activités n’exigent peu ou pas de supervision. De plus, 64% des employés de LA SOCIÉTÉ MODERNE pensent que si on leur laissait plus de latitude pour fixer leurs objectifs, ils seraient plus performants et 54% d’entre eux pensent qu’une augmentation des communications leur serait bénéfique. (Lacasse annexe 2, p.12).

Situations problématiques

Causes

Conséquences

Au niveau stratégique :

  • La baisse des profits

  • Hausse de la compétition au niveau des produits d’importations

  • Entraîne une baisse des ventes

Au niveau administratif :

  • Faible motivation des employés qui sont insatisfaits

  • Taux absentéisme élevé
  • Baisse de la production

Au niveau opérationnel :

  • Augmentation des coûts de production

  • Coûts plus élevés des matières premières, hausse de salaire
  • Baisse de la performance chez les employés

Question 3 : Quelles sont les solutions à adopter pour résoudre les situations problématiques que présente ce cas?

Une des stratégies à appliquer serait l’application du modèle participatif, la bureaucratie mécaniste actuelle de cette société ne parvient plus à satisfaire les exigences du marché dans lequel elle évolue due à la compétitivité. Les gestionnaires tireraient avantage à adopter un modèle de gestion fondée sur la participation de tous les employés. En plus de répondre à la demande des employés, celle d’avoir plus de responsabilité et pouvoir au niveau du département de production , adopter un modèle de production participatif effectué par équipe serait bénéfique pour ces derniers. L’employé qui a plus de pouvoir et qui est directement impliqué dans le processus décisionnel d’une entreprise à tendance à se responsabiliser davantage. De plus, « l’avantage fondamental de la décision en groupe n’est pas la qualité des décisions que leur acceptation et l’adhésion des personnes qui les ont prisent. (…) Au lieu d’être réservée aux supérieurs et transmise par la hiérarchie, l’autorité est largement partagée avec les subordonnés; ceux-ci sont alors capables d’exercer une influence sur leur supérieur hiérarchique. » [2]. En effectuant ces changements, il est probable que l’entreprise augmenterait son niveau de production et pourrait avoir un meilleur contrôle de la qualité, le tout permettant une diminution des coûts de production. Par contre il se peut que ce modèle apporte l’inconvénient qui remettrait en cause les relations hiérarchiques classiques. Or, cela n’est pas toujours du goût des dirigeants ni de certains employés qui privilégient une vision classique de la hiérarchie.

...

Télécharger au format  txt (16.4 Kb)   pdf (123.3 Kb)   docx (23.5 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com