LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Grand Retour Du Triptophane

Documents Gratuits : Grand Retour Du Triptophane. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  26 Avril 2015  •  615 Mots (3 Pages)  •  402 Vues

Page 1 sur 3

À nouveau autorisé dans les suppléments nutritionnels

En 1989 aux États-Unis, les importations de tryptophane et son utilisation dans les suppléments nutritionnels ont été interdites. Il en est de même en 1990 en Europe. Ces interdictions sont intervenues après l'apparition de cas d'une maladie mortelle auto-immune qui ont été reliés à un lot de tryptophane qui n'avait pas été correctement préparé. Cela, bien que ce tryptophane ait été reconnu comme provenant d'une seule usine japonaise qui a laissé un métabolite bactérien toxique s'introduire dans le processus de purification.

Pendant plus de dix ans, le tryptophane a été limité à des médicaments de prescription, à des laits en poudre pour bébés et à des produits d'alimentation parentérale.

En 1994, le 5-HTP est apparu comme solution de rechange aux suppléments nutritionnels de tryptophane. Celui-ci est naturellement transformé dans l'organisme en 5-HTP.

Depuis peu, le tryptophane est de nouveau disponible et vendu comme supplément nutritionnel aux États-Unis et dans certains pays européens. >

Un acide aminé essentiel apporté par l'alimentation

Apporté par des aliments riches en protéines, le tryptophane est notamment présent dans la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers, les féculents ou les fruits secs. Il est fragile et est détruit par une cuisson trop prolongée ou une chaleur trop intense.

Le L-tryptophane est l'acide aminé le moins abondant ; une alimentation classique apporte généralement seulement 0,25 g à 1,5 g quotidien de tryptophane. Au niveau hépatique, nous n'avons qu'une réserve très faible en tryptophane ; cet apport quotidien est souvent à la limite des besoins avec comme conséquence une subcarence fréquente en cet acide aminé essentiel.

De surcroît, cet apport doit être réalisé entre six et huit heures avant le coucher pour que la digestion des protéines soit totale, que le tryptophane soit stocké dans le foie et libéré progressivement dans la circulation.

Par ailleurs, selon les aliments, le tryptophane n'est pas toujours bien absorbé ni utilisé au niveau cérébral. Le cerveau reçoit généralement moins de 1 % du tryptophane ingéré. Pour le cerveau, récupérer même cette petite parcelle est particulièrement difficile à cause de la barrière hémato-encéphalique. Le rôle de cette dernière est d'empêcher les toxines et même des quantités excessives de nutriments de pénétrer dans le cerveau. Même pour des nutriments essentiels, le passage se révèle parfois très difficile. C'est notamment le cas pour la sérotonine qui ne peut traverser la barrière hémato-encéphalique alors que le tryptophane, son précurseur, peut le faire. Les nutriments doivent être portés à travers la barrière hémato-encéphalique par des molécules de transport. Mais le tryptophane doit partager ces transporteurs avec cinq autres acides aminés : la tyrosine, la phénylalanine, la valine, la leucine et l'isoleucine. Ainsi, par exemple, un excès ou un défaut de tyrosine inhibera le passage du tryptophane.

D'autre part, le tryptophane est utilisé dans l'organisme pour fabriquer différentes protéines. Chez

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (67.8 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com