LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Machiavel, les présupposés jusitifiant l'Etat autoritaire

Résumé : Machiavel, les présupposés jusitifiant l'Etat autoritaire. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  12 Février 2024  •  Résumé  •  1 892 Mots (8 Pages)  •  35 Vues

Page 1 sur 8

Pour Machiavel : Les présupposés qui justifient un État autoritaire sont profondément enracinées dans sa vision réaliste et pragmatique de la politique. Voici quelques-uns de ses présupposés :

1) Machiavel avait une vision pessimiste de la nature humaine. Il croyait que les individus étaient principalement motivés par leurs propres intérêts personnels, souvent égoïstes. Il croyait que les gens chercheraient toujours à maximiser leur avantage personnel, même au détriment des autres.

2) Il percevait la nature humaine comme volatile et instable. Les gens étaient volatiles et inconstants dans leurs sentiments et leurs loyautés.  Les gens étaient sujets à changer d'allégeance en fonction de leurs intérêts personnels et  immédiats, des circonstances, des opportunités.

3) Il soulignait l'ingratitude des individus envers leurs dirigeants. Il pensait que les mêmes personnes qui pouvaient acclamer un dirigeant aujourd'hui pourraient le trahir demain si cela servait leurs intérêts personnels.

4) Il  estimait que les individus étaient capables de ruse et de tromperie pour atteindre leurs objectifs

5) Il estimait que l'Italie du XVI ème siècle est traversée par des crises. Elle est trop instable et fragmentée politiquement. L'Italie était divisée en plusieurs États indépendants, chacun avec ses propres intérêts et rivalités ce qui entrainait des conflits internes incessants et de l'ingérence de puissances étrangères. Cette fragmentation affaiblissait l'unité nationale et la capacité de l'Italie à résister aux pressions externes. Il croyait que l'émiettement politique et l'absence d'une autorité centrale forte compromettaient la sécurité et le bien-être du pays.

6) Il regrettait souvent le déclin de  la capacité d'un État ou d'un dirigeant à manœuvrer efficacement dans le monde politique.

Donc la vision de Machiavel sur la nature humaine est pessimiste en raison de sa conviction que les individus sont fondamentalement égoïstes, volatils et motivés par leurs intérêts personnels. Sa vision pour l'Italie était teintée d'une préoccupation profonde pour la situation politique instable et la fragmentation de la péninsule.

Arguments pour justifier un Etat fort

Machiavel avance plusieurs arguments dans ses écrits, en particulier dans "Le Prince", pour justifier un état autoritaire. Ces arguments sont souvent liés à sa vision réaliste et pragmatique de la politique.

1)  Machiavel considérait la stabilité politique comme une condition essentielle pour le bien-être de l'État. Il soutenait que l'autorité centralisée et un pouvoir fort étaient nécessaires pour maintenir l'ordre et éviter le chaos. Un État autoritaire, selon lui, pouvait mieux garantir la stabilité en éliminant les divisions internes et en réduisant le risque de conflits. Un État autoritaire, avec un leadership fort, serait mieux capable de mobiliser et de diriger les ressources nécessaires pour défendre l'État contre les menaces externes. Un Etat autoritaire pouvait être mieux pour assurer sa sécurité et la stabilité même  lorsqu'il était nécessaire parfois de prendre des décisions impopulaires (comme l'utilisation de la force , la restriction des libertés individuelles  ou d'autres mesures autoritaires)

2) Il croyait qu'un pouvoir fort était aussi nécessaire pour contrôler les impulsions égoïstes des individus et maintenir l'ordre dans la société. Il était un défenseur du réalisme politique. Il estimait que la politique devait être guidée par une compréhension pragmatique de la réalité plutôt que par des idéaux moraux.

En résumé, les arguments de Machiavel pour justifier un État autoritaire en Italie se basent sur la nécessité de maintenir la stabilité politique dans un monde imprévisible, sur sa vision pessimiste de la nature humaine, et sur la conviction que des mesures autoritaires peuvent être nécessaires pour préserver l'ordre et la sécurité. Machiavel était connu pour son principe selon lequel "la fin justifie les moyens". Si l'objectif était louable, il justifiait l'utilisation de moyens moralement ambigus, voire immoraux. Cela légitimait l'exercice de pouvoir autoritaire si cela servait à atteindre des fins bénéfiques pour l'État.

Pour Hobbes : Les présupposés qui justifient un État autoritaire sont profondément enracinées dans sa vision réaliste et pragmatique de la politique. Voici quelques-uns de ses présupposés :

Thomas Hobbes, un philosophe politique du XVIIe siècle, est surtout connu pour son œuvre majeure "Le Léviathan". Hobbes justifie un État autoritaire en se basant sur plusieurs présupposés et arguments clés qui découlent de sa conception de la nature humaine et de sa vision du contrat social. Voici quelques-uns de ces présupposés :

  1. Les individus sont intrinsèquement égoïstes et cherchent à maximiser leur propre intérêt. Il estime que la poursuite individuelle des désirs et besoins peut conduire à un état de guerre ou  a un conflit perpétuel entre les individus.
  2. L'État de nature dans lequel les individus sont en concurrence les uns avec les autres pour des ressources limitéees est chaotique. Dans cet état de nature, la vie serait "solitaire, pauvre, dégoûtante, brutale et courte", selon Hobbes. Cet "état de nature", était décrit comme une situation de guerre de tous contre tous.Ce fût le cas avec l a guerre civile anglaise, qui a opposé les forces royalistes (loyalistes du roi) aux parlementaires (partisans du Parlement), a été une période de violence et d'instabilité politique. Hobbes a vécu une partie de cette période et ses idées ont été fortement influencées par le chaos et la guerre civile.

Arguments pour justifier un Etat fort

Thomas Hobbes justifie un état autoritaire en se basant sur plusieurs arguments qui découlent de sa vision de la nature humaine et de sa conception du contrat social.

  1. Un gouvernement autoritaire peut imposer l'ordre et garantir la sécurité nécessaire à la vie en société. Cette autorité centrale forte peut  exercer un contrôle total sur la société.Lla peur du châtiment dissuaderait les individus de violer les lois et de menacer ainsi la paix sociale.
  2. La peur comme facteur de stabilité : Hobbes considérait que la crainte de la punition était un instrument crucial pour garantir la stabilité sociale.
  3. Un pouvoir fort est nécessaire pour empêcher les individus qui ont une nature humaine égoïste de s'engager dans des comportements qui pourraient menacer la stabilité sociale.
  4. Le contrat social est la seule façon d'éviter l'anarchie de l'état de nature.L'idée d'un contrat social dans lequel les individus cèdent une partie de leurs droits naturels à une autorité souveraine en échange de la sécurité.

En résumé, les arguments de Hobbes en faveur d'un État autoritaire reposent sur la nécessité de contrôler la nature égoïste des individus, d'éviter le chaos de l'état de nature, et de garantir la stabilité sociale par le biais d'une autorité centrale forte et de la crainte de la punition.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

...

Télécharger au format  txt (13 Kb)   pdf (80.9 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com