LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Guerres de l’Opium

Commentaire de texte : Les Guerres de l’Opium. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  23 Novembre 2021  •  Commentaire de texte  •  1 002 Mots (5 Pages)  •  25 Vues

Page 1 sur 5

Intro – Les Guerres de l’Opium

« La responsabilité de l'affrontement de la guerre, incombait à la culture de la prosternation, les prétentions arrogantes et insupportable de la Chine à commercer avec le reste de l'humanité, non pas dans les termes de l'égalité et de la réciprocité, mais dans les termes de l'inégalité et de relations de suzerain à vassal. » Cette citation de John Quincy Adams, homme politique américain et 6ème président des Etats-Unis entre 1825 et 1829, permet de rendre compte des tensions mais aussi de l’envergure planétaire qu’engendre le conflit en deux temps qui oppose durant le 19ème siècle le Royaume-Uni à la Chine, à savoir les guerres de l’Opium ; et la divergence des opinions des contemporains de l’époque sur le sujet, dont fait partie John Quincy Adams, démontre la complexité d’une période qui va influencer durablement le territoire chinois.                                                                        Les premiers liens forts entre le Royaume-Uni et la Chine, alors désigné comme l’« Extrême-Orient », remonte au milieu du second millénaire, période marquée par l’expansion occidentale dans le reste du monde au moyen de nombreuses expéditions et voyages. Le Royaume-Uni s’inscrit dès le 16ème siècle dans cette politique expansionniste : à partir des années 1570 – 1580, et par l’intermédiaire de navigateurs tels que Sir Francis Drake, les premiers territoires hors Europe sont annexés à l’Empire Britannique. Ces premières acquisitions de la couronne britannique se situent alors en Amérique du Nord. En effet, les premières découvertes en Asie orientale ne sont pas britanniques mais portugaises et hollandaises. Les liens entre la Chine et l’Europe était alors quasiment inexistants, seuls quelques expéditions terrestres comme celle de Marco Polo au 13ème siècle avaient entamé de minces liaisons commerciales. En 1517, le premier comptoir européen est fondé à Canton, et suit en 1550 la création de la cité de Macao. En Chine, le pouvoir est occupé par la dynastie des Qing, d’origine mandchoue, qui a succédé à la dynastie des Ming en 1644 par la prise de Pékin, et entame de suite une ouverture partielle avec le monde occidental. Le Royaume-Uni se rapproche de la Chine à la fin du 17ème siècle et surtout au 18ème siècle, grâce à l’édit impérial de Kangxi en 1685 qui encourage le commerce maritime jusqu’alors très limité. Le commerce est alors régit par la Compagnie britannique des Indes Orientales, qui entretient une politique commerciale malgré les taxes et les conditions imposées par l’Empire du Milieu. Par l’intermédiaire de ses colonies indiennes, cette compagnie exporte de façon croissante de l’Opium à destination de la Chine. On entend par opium la substance de base des opiacés, qui est obtenue par l’incision de différentes espèces de pavots, un végétal fortement présent en Asie. Son usage peut être médical mais aussi récréatif. Ainsi, même si les chinois connaissent déjà l’opium comme analgésique, à partir du 18ème siècle, il devient majoritairement consommé comme drogue ou stimulant, ce qui provoque des effets néfastes sur la société chinoise et participe en partie à la fin de sa prospérité au cours du 19ème siècle. L’opium devient donc un enjeu majeur dans la géopolitique asiatique : la crise des opiacés qui secoue la Chine devient à l’avantage du Royaume-Uni qui souhaite étendre son influence et son impérialisme, et des tensions émergent, qui ne feront que croître et mène à la confrontation inévitable entre les deux puissances.                                    

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (39 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com