LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

UE 2.10 Infectiologie et Hygiène

Synthèse : UE 2.10 Infectiologie et Hygiène. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  16 Décembre 2019  •  Synthèse  •  539 Mots (3 Pages)  •  107 Vues

Page 1 sur 3

                                        [pic 1][pic 2]

NOM : DESPREAUX

Prénom : Lucas

Date : 1/12/19

UE 2.10 Infectiologie et Hygiène

Situation rencontrée en stage

Référent : GONCE Valérie/SEBIANE Mina        PROMOTION UNITED 2019-2022

  1. Situation rencontrée en stage
  1. Introduction

La situation rencontrée en stage a eu lieu un mardi matin, dans une Maison d’accueil spécialisée à Paris. Il s’agit de la prise de sang de Mr D, réalisée dans sa chambre (rez-de-chaussée).

  1. Description

À la fin de la tournée du matin, nous (IDE et moi) arrivons en face de la chambre du patient. Je regroupe ensuite le matériel nécessaire à la prise de sang sur un plateau : une solution hydroalcolique, une épicrânienne, deux tubes de prélèvement (jaune), un corps de pompe, un rouleau de sparadrap, un garrot, deux sachets de compresses, une bouteille d’alcool modifié. En plus de cela, je prends avec moi un haricot pour récupérer le matériel usagé et un DASRI.

L’infirmier toque à la porte et nous entrons dans la chambre. Après s’être assurés de l’Identitovigilance, je sollicite l’accord du patient dans le but de réaliser ma prise de sang.

Ensuite, je visualise, avec l’aide de l’infirmier, ma veine de prélèvement. Par souci d’anticipation, je prépare un morceau de sparadrap et place sous le bras du patient alité un absorbex pour prévenir des tâches de sang.

Je réalise une désinfection des mains avec ma solution hydroalcolique et prépare mon système épicrânienne/corps de pompe.

Aussi, j’ouvre mes deux sachets de compresses stériles sans les toucher avec mes mains. J’imbibe après un sachet de compresse avec de l’alcool modifié et je laisse l’autre sachet de compresse sec, il servira à stopper le saignement.

Je mets mes gants non stériles. J’adapte le garrot au-dessus du pli du coude du patient et je désinfecte mon site de prélèvement, avec les compresses imbibées d’alcool, par des mouvements circulaires dirigés vers l’extérieur. Je jette les compresses dans le DAOM.

Je prends ensuite mon système épicrânienne/corps de pompe, pince mes deux ailettes vers le haut, enlève l’aiguille de sa protection et je m’assure que le biseau soit vers le haut.

Je tire légèrement la peau du patient (pli du coude) afin que la veine ne « roule » pas et j’insère l’aiguille dans la veine tout en suivant son trajet. Je contrôle le retour veineux dans la tubulure de l’épicrânienne et j’insère le tube dans le corps de pompe pour qu’il se remplisse.

Une fois tous les tubes remplis, je prends une compresse stérile sèche et la place au-dessus du site de ponction. J’enlève le garrot et ensuite l’aiguille. Le système épicrânienne/corps de pompe est jeté dans le DASRI.

Je demande au patient de comprimé la compresse sur la peau et la scotche à l’aide du sparadrap.

Je dispose ensuite les emballages des compresses et de l’épicrânienne ainsi que mes gants dans le haricot. Ces déchets seront jetés dans le DAOM de l’infirmerie ensuite. Je réalise une friction hydroalcolique.

Pour finir, j’étiquète les tubes de sang et rempli la feuille de prélèvement (nom/prénom du patient et du soignant, date de prélèvement, signature).

Je reprends mon matériel, vérifie que tout est en ordre (pour le patient) et sors de la chambre en lui souhaitant une bonne journée.

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (401.4 Kb)   docx (497.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com