Sciences Economiques et Sociales / Les Normes Et Les Valeurs En Société

Les Normes Et Les Valeurs En Société

Compte Rendu: Les Normes Et Les Valeurs En Société
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  isdur94  09 mai 2012
Balises: 
Mots: 1346   |   Pages: 6
Vus: 151

En société, l'ensemble des individus sont régis selon un système de normes et de valeurs permettant de maintenir un certain degré de cohésion entre eux.

Caractérisé par la reconnaissance collective de « règles de conduite en société », les normes orientent implicitement les individus vers un comportement typique qu'ils peuvent adopter afin d'être intégré socialement. Une normalité est alors mise en place avec ce que l'on peut qualifier de comportements conformes.

Les valeurs, elles, s'incarnent dans ces mêmes normes et représentent aux yeux des personnes des idéaux plus ou moins formalisés auxquels ils adhèrent.

Véhiculé par un nombre non négligeable d'acteurs au sein de la société, ce système s'acquiert tout au long de l'existence et n'est pas réduit aux seules périodes de l'enfance et de l'adolescence.

Toutefois, les normes et les valeurs ne sont pas immuables. En effet, ce qui pouvait être considéré comme anormal à une époque donnée ne le sera pas forcément dans quelques décennies. Ainsi, la normalité transmise par les normes et valeurs est éphémère en plus d'être relative.

Par quels processus les normes et les valeurs sont-elles acquises par les individus ? En quoi ce système est-il en évolution permanente ?

Dans une première partie, nous verrons comment les normes et les valeurs sont à la fois transmises et acquises en société, puis nous démontrerons par la suite que ce système est en perpétuelle évolution.

Les normes et les valeurs sont transmises aux individus selon un processus précis qui se réalise autour de plusieurs acteurs permettant cette transmission. En effet, la socialisation est le processus incontournable qui permet aux individus de s'approprier les normes, valeurs et rôles qui régissent le fonctionnement de la vie en société.

 La socialisation est en premier lieu rendue possible par le contact social : inexorablement, les parents transmettent à leurs enfants les notions de ce qui est bien ou mauvais, des bonnes manières, du code v

estimentaire ou de la tenue à table. Les jeunes enfants intériorisent peu à peu ces normes et orientent leurs comportements en fonction de ces dernières. Il ne faut par conséquent pas nier que les parents incarnent un acteur majeur de la socialisation, sans pour autant être les seuls : les contacts sociaux que connaissent leur progéniture à l'école sont aussi un acteur de socialisation, qui peut aboutir à la fondation de « normes propres aux enfants ». On parlera ici de socialisation primaire, s'effectuant jusqu'à 18 ans. Par la suite, les contacts sociaux se modifient et l'on parle de socialisation secondaire. Durkheim analyse la société selon un modèle holiste : elle est prépondérante sur l'individu qui n'a qu'une faible marge de liberté : selon lui, « le social préexiste à l'individu et exerce une contrainte sur l'individu ». La socialisation s'avère ainsi d'un point de vue Durkheimien plus promotrice de reproduction sociale que de changement.

 D'autres acteurs s'ajoutent à l'a ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations