Sciences Economiques et Sociales / La Famille Suffit-elle à déterminer Le Parcours Scolaire De L'individu ?

La Famille Suffit-elle à déterminer Le Parcours Scolaire De L'individu ?

Mémoire: La Famille Suffit-elle à déterminer Le Parcours Scolaire De L'individu ?
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  camillescheiner  27 mars 2013
Balises: 
Mots: 1659   |   Pages: 7
Vus: 2319

LA FAMILLE SUFFIT-ELLE A DETERMINER LE PARCOURS SCOLAIRE DE L’INDIVIDU ?

La socialisation est un terme utilisé afin de désigner un processus qui débute dès l’enfance d’un individu, ayant donc pour premier agent socialisateur la famille qui aura comme devoir de lui faire intégrer les normes et les valeurs de son milieu social. La famille est donc primordiale dans l’apprentissage donné à l’enfant avant qu’il débute l’école. Nous nous demanderons donc ici si la famille suffit à déterminer le parcours scolaire de l’individu, avec dans une première partie les arguments qui démontrent qu’elle suffit, et dans une seconde partie d’autres arguments qui nuanceront ce fait avec certains points à prendre en compte dans notre réponse.

Dans cette première partie nous verrons donc en quoi la famille suffit à déterminer le parcours scolaire de l’individu, avec en premier point l’importance du patrimoine transmis par les parents à leur enfant, puis le rôle que le niveau d’études des parents joue, ensuite le fait que leur présence dans le domaine familial est essentiel, et enfin quel rôle les choix des parents peuvent avoir dans le parcours scolaire de leur enfant.

Pierre Bourdieu, sociologue français du 20ème siècle, explique dans son livre La Reproduction le principe de la reproduction sociale. Selon lui, la position sociale des parents serait transmise automatiquement à l’enfant, avec l’héritage économique, social et culturel. Plus le capital culturel que les parents transmettent à leur enfant sera proche de celui nécessaire à l’école, moins l’enfant aura de difficultés à s’adapter et donc à tendre vers une réussite scolaire, tandis que si au contraire l’enfant provient d’une famille d’origine étrangère, et ne possède donc pas la culture du pays de résidence actuelle ou n’est pas totalement à l’aise dans l’usage de la langue, l’effort qu’il devra fournir à son arrivée à l’école afin d’intégrer des normes, des valeurs et des connaissances

sera beaucoup plus important que si ses parents ont déjà transmis cette part lors de la première instance de socialisation de l’enfant. On pourrait illustrer ce propos avec le document 1, article où il est question d’une famille avec deux parents professeurs et trois filles ayant eu le bac mention très bien. On devine ici que le savoir des parents dans les domaines d’Histoire et de Français n’a pas été inutile dans la scolarité de leurs filles.

En découle de ce fait l’importance du niveau d’études des parents. D’après certaines données de l’INSEE, on observe que plus le diplôme du père, qui est le principal détenteur de l’autorité inspirant la crainte et l’obéissance, est élevé, plus la probabilité d’obtention du bac est élevée. De même avec la mère : une étude faite en 2004 par l’INSEE sur l’aide moyenne de la mère à ses enfants en fonction de son niveau de diplôme (document 5) démontre que les femmes ayant un niveau inférieur au baccalauréat se retrouvent dans l’incapacité d’ ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations