Littérature / Le Lac, Alphonse De Lamartine, Plan détaillé

Le Lac, Alphonse De Lamartine, Plan détaillé

Dissertation: Le Lac, Alphonse De Lamartine, Plan détaillé
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  ampierre65  12 mai 2013
Balises: 
Mots: 1197   |   Pages: 5
Vus: 1084

« Le Lac » extrait des Méditations poétiques, Lamartine

Plan détaillé

INTRODUCTION

• Sujet amené :

 Époque : début du 19è siècle

 Nom de l’auteur : Alphonse de Lamartine (1790-1869)

 Titre de l’œuvre/de l’extrait : Méditations poétiques (recueil de 24 poèmes), « Le lac » (10è du recueil)

 Date et lieu de publication : 1820, Paris

 Courant, genre et forme littéraires : romantisme, poésie, élégie

 Lien avec le contexte :

o Inspiré par son amour pour Julie Charles, qu'il sauve de la noyade à l'été 1816.

o Composé alors qu'il attendait en vain sa bien-aimée au bord du lac du Bourget à l'été 1817.

• Sujet posé : Démontrer que dans le poème « Le lac », le poète sollicite la nature de pérenniser son bonheur passé.

• Sujet divisé :

― Le bonheur de poète est à la merci du temps

― La nature est sollicitée

― La nature est la seule à pouvoir garder le souvenir du bonheur du poète

DÉVELOPPEMENT ARGUMENTATIF

I. Le bonheur du poète est à la merci du temps

A. Le poète se souvient des moments heureux

1. Champ lexical du bonheur

a) « chéris » (v.8), « adorés » (v.14), « harmonieux » (v.18), « charmé » (v.20), « voix qui m'est chère » (v.21), « délices » (v.25), « les plus beaux de nos jours » (v.26), « heureux » (v.30), « aimons » (x 2) (v.35), « jouissons » (v.36), « ivresse » (v.39), « amour » (v.40), « bonheur » (v.40), « extases sublimes » (v.49), « aimé » (v.66)

 Présente les moments de bonheur vécus par le poète

2. Vocabulaire du souvenir

a) « t'en souvient-il » (v. 15), « fixer au moins la trace » (v.43), « Gardez [...], gardez, [...] (v. 53), souvenir (v. 54)

 Met en évidence le désir du poète de se rappeler son bonheur

C.A. : Le bonheur du poète est vivant dans ses souvenirs.

B. Le poète veut arrêter les ravages du temps

1. Double champ lexical de l'éternité et de l'éphémère

a) « toujours » (v. 3), « nuit éternelle » (v. 4), « océan des âges » (v. 5), « lente » (v. 33), « Éternité » (v. 47)

b) « jamais » (v. 5

), « un seul jour » (v. 6), « rapides » (v. 25), « jamais » (v. 44)

 Nous présente l'opposition entre le temps qui dure et le temps qui fuit

2. Verbes à l'imparfait

a) « devait » (v. 8), « mugissais » (v. 11), « brisais » (v. 12), « jetait » (v. 13), « voguions » (v. 15), « entendait » (v. 16), « frappaient » (v. 17)

 Exprime une action passée qui se répète

C.B. : Face au temps qui fuit, le poète tente d'en arrêter la progression, de faire revivre les moments de bonheur

C.I. : Le poète souhaite que ses souvenirs ne succombent pas au passage du temps.

II. Le poète sollicite la nature

A. Le poète s'adresse directement à la nature

1. Apostrophes

a) « Ô lac ! » (v. 7), « Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure ! » (v. 51), « Vous » (v. 52), « Beau lac » (v. 56)

 Le poète interpelle la nature à travers ses éléments

2. Système d'énonciation : pron. pers. et dét. poss. à la 2ème pers. du sing.

a) « Tu la vis » (v. 10), « Tu mugissais » (v. 11), « ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations