Art / Histoire Des Arts - La Trabant

Histoire Des Arts - La Trabant

Documents Gratuits: Histoire Des Arts - La Trabant
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  LoloZeze  14 mai 2013
Balises: 
Mots: 848   |   Pages: 4
Vus: 1956

« La Trabant » Birgit Kinder

Avant la rénovation de l’œuvre

Après la rénovation de l’œuvre

Thème

« Art, rupture et continuité »

Cette œuvre nous montre que le mur de Berlin est tombé, qu'il n'y a plus de séparation est-ouest, que le mur a été traversé par les allemands. Cette œuvre est donc destinée à montrer la réunification de l'Allemagne.

Présentation

« La Trabant » de Birgit Kinder a été peinte avec de la peinture acrylique en 1989 directement sur un pan du Mur de Berlin, côté est. Elle se situe à l’East Side Gallery, véritable galerie en plein air.

Biographie de l'artiste

Originaire de Thuringe, cette jeune Allemande de Gehren s’installe en 1983 à Berlin Est, où elle travaille pour les chemins de fer allemands et suit des cours d’arts plastiques après le travail. Lorsqu’elle apprend la nouvelle de la chute du Mur, Birgit Kinder a une conviction : « C’est l’heure d’un nouveau départ pour moi. Toutes les pages sont blanches, à moi de les remplir. » Elle peint la Trabant pour la première fois en juillet 1990. « Il fallait que j’évacue tout ce que j’avais sur le cœur. Nous en avions assez de l’étroitesse et de la tristesse. » Sa propre

voiture sert de modèle, plaque d’immatriculation comprise. Plus tard, elle reprendra la date de la chute du mur sur la plaque minéralogique.

Contexte historique

La peinture a été réalisée en 1989, après la destruction du mur de Berlin construit en 1961 lorsque l’Allemagne est au cœur de la guerre froide depuis la fin de la seconde guerre mondiale et particulièrement depuis le blocus de 1948. Berlin comme l’Allemagne avait été divisée en quatre secteurs (américain, soviétique, britannique et français). Pour éviter l’émigration de nombreux berlinois fuyant le régime de la RDA, les autorités est-allemandes ont construit un mur séparant l’est et l’ouest en août 1961. De nombreuses familles berlinoises étaient alors séparées. Pour les Allemands de l’ouest, le mur de Berlin était «le mur de la honte».

Il coupait la rue, la transformant en impasse. Les graffs qui figurent sur le mur sont pour la plupart des revendications politiques et sociales. Ces revendications sont aussi un moyen pour montrer que même un mur de béton ne peut être une limite à la liberté d'expression

Description de l’œuvre

Une voiture, de couleur claire, traverse un mur sur fond bleu. On voit l’avant de la voiture avec ses phares, ses clignotants, une plaque d’immatriculation avec écrit « nov-9-89 » c'est-à-dire la date de la destruction du mur de Berlin. Le modèle paraît un peu démodé. On devine à l’intérieur de la voiture, dans l’ombre, un volant et un conducteur. De chaque côté de la voiture, des éclats gris, ceux du mur traversé et par contre de manière étonnante une voiture qui n’a aucune rayure, aucune dégradation malgré la violence du choc. A gauche, en haut de l’œuvre, on voit ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations